A la Une

  • LA NOUVELLE GROTTE NOTRE DAME DE LOURDES SANTE DES MALADES DE LA PAROISSE SAINTE CECILE LES VALLONS BENIE LE DIMANCHE 27 NOVEMBRE 2022 PAR LE CARDINAL JEAN-PIERRE KUTWAN

    LA NOUVELLE GROTTE NOTRE DAME DE LOURDES SANTE DES MALADES DE LA PAROISSE SAINTE CECILE LES...

  • LA PAROISSE CHRIST-ROI D'ALÉPÉ A CELEBRE SON JUBILE D'ARGENT (25 ANS)

    LA PAROISSE CHRIST-ROI D'ALÉPÉ A CELEBRE SON JUBILE D'ARGENT (25 ANS)

  • INSTALLATION DU CURE AKELE MAXIME DE LA PAROISSE SAINT PIERRE ET PAUL OGHLWAPO

    INSTALLATION DU CURE AKELE MAXIME DE LA PAROISSE SAINT PIERRE ET PAUL OGHLWAPO

  • LA JOURNEE NATIONALE ‘’JUSTICE, PAIX ET ENVIRONNEMENT 2022

    LA JOURNEE NATIONALE ‘’JUSTICE, PAIX ET ENVIRONNEMENT 2022

BILAN ANNUEL 2020 / 2021 VICARIAT Mgr JEAN-BAPTISTE BOIVIN


PREAMBULE
Le vicariat Monseigneur Jean-Baptiste Boivin est situé dans la commune
d’Abobo entre les activités urbaines et celles du monde rural. Notre vicariat est composé de deux (2) doyennés à savoir :
Le doyenné Père Jean René N’GUIO qui comporte 6 paroisses, 1 quasi paroisse et 4 communautés, congrégations et instituts de vie avec pour doyen le P. SEKA Pascal.
Le doyenné Mgr Joseph AKICHI composé de 7 paroisses, 1 quasi paroisse, 2
maisons de formations, 5 communautés, 2 instituts de vie apostolique, 1 institut catholique de formation, avec pour doyen le P. Koffi Kobenan Ambroise (
vicaire épiscopal) et le P. AMANGOUA Amafou Miessan Jean-Charles comme vice-doyen.
Au terme de l’année pastorale 2020/2021, l’occasion nous est donnée de
réaffirmer notre attachement à la vision pastorale de notre père Archevêque et de
prendre conscience du don que nous avons reçu et des grâces que le Seigneur nous a accordées par l’intermédiaire de sa parole, de la prédication, de l’Eglise notre Mère, des sacrements, et par le moyen de la prière.
Une année pastorale passe par le chemin de la foi, elle est inséparable de la
croix, elle exige des renoncements mais surtout une remise de soi confiante à Dieu, dans la docilité au Saint Esprit, du respect de l’église et son pasteur propre, afin de permettre au Christ d’être vainqueur dans nos vies et de se servir de nous, pauvres et fragiles instruments pour poursuivre son œuvre dans le monde. Cette année pastorale 2020/2021 nous le confirme avec la crise sanitaire.
Contrairement à l’année pastorale 2019-2020 marquée par la pandémie
mondiale à COVID-19 qui a eu un impact négatif sur les activités pastorales avec la fermeture des lieux de cultes, la restriction des déplacements, l’interdiction de se rassembler et bien d’autres…, cette nouvelle année pastorale 2020-2021 s’est très bien déroulée malgré la présence réelle de la pandémie à COVID-19.
EXPLOITATION DU THEME DE L’ANNEE PASTORALE
La reconduction du thème de l’année pastorale intitulé « Pour vivre en
communion, faites aux autres ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous
» (Cf. Mt 7, 12) a été une chance pour notre vicariat.
En effet ce thème de l’année pastorale s’est décliné en plusieurs paramètres à savoir la vie pastorale vicariale, le vivre ensemble au presbytère, etc.


LA VIE PASTORALE VICARIALE
Malgré les multiples restrictions liées aux rassemblements religieux, les fidèles du Christ dans le vicariat Mgr Jean-Baptiste BOIVIN ont su s’adapter aux directives diocésaines avec l’appui de leurs différents pasteurs.
Ainsi, vu la position géographique de notre vicariat, le thème de l’année
pastorale a été un moyen pour les différents prêtres de véhiculer auprès du peuple de Dieu un message de non-violence et d’acceptation de l’autre dans le respect des lois étatiques.
Les célébrations de l’Avent, de Carême, de Rameaux et de Pâques 2021 ont été également les lieux de la manifestation de la joie des fidèles du fait de la non tenue publique de ces célébrations l’an dernier en dépit de quelques difficultés liées au strict respect des mesures barrières en certains lieux.
Les temps de préparation des fidèles à vivre ces moments forts de l’église ont été menés à bien avec la franche et aimable collaboration des communautés religieuses et des maisons de formation présentes sur le territoire du vicariat. Leur présence vivante et en lien avec leur paroisse de proximité démontre de leur attachement à toujours poursuivre la vie et l’Esprit de l’Eglise-Famille.
Les célébrations des sacrements ont connu une nette progression en termes de nombre de baptisé(e)s, de confirmés et de personnes marié(e)s. Ainsi, le vicariat Mgr Jean-Baptiste BOIVIN a enregistré au total 2137 baptisé(e)s (bébés, enfants, jeunes, adultes) ; 871 confirmés (enfants, jeunes et adultes) et 177 personnes mariées.
Conscients du fait que le tout ne réside pas dans les chiffres avancés, les pasteurs du vicariat ainsi que les communautés religieuses et instituts de formation présentes sur le territoire prennent toute leur place dans le suivi de ces nouveaux baptisés et confirmés.
La présence réelle des mouvements laïcs en responsabilités ecclésiales est une chance en ce sens, sans toutefois ignorer les excès et dérapages théologiques de certains groupes de prières. Les différents aumôniers et accompagnateurs y veillent tant bien que mal.
La co-responsabilité différenciée des prêtres et des laïcs est une réalité au sein de notre vicariat. Cependant, nous notons l’absence d’intérêt de certains fidèles pour les formations organisées à leur intention à travers des conférences, récollections et causeries autour du thème pastoral et bien d’autres actions. Le manque d’intérêt à l’action communautaire au sein des quartiers réunie en CEB est également un frein.


Pour remédier à ces faits, le vicariat continue d’intensifier des rencontres entre responsables de CEB, groupe, mouvement, et association afin de permettre la compréhension et la mise en application du thème de l’année pastorale.
La pastorale familiale mobilisera toujours nos efforts avec le renforcement des capacités des acteurs de la liturgie ainsi que le lancement des activités
d’accompagnement des familles, d’où la présence des aumôniers au sein des CEB à quelques rencontres pour la célébration de l’eucharistie et des causeries-débats.
Le service des malades et des pauvres a été également pour tous les agents
pastoraux du vicariat une priorité avec les visites aux malades avec l’aide des
séminaristes de LAVIGERIE.
LE VIVRE ENSEMBLE AU PRESBYTERE
Pour vivre en communion...
La vie en communauté reste pour nous prêtre le lieu de vérité et d’application de l’évangile prêché à l’ambon.
La reconduction du thème de l’année pastorale nous a emmené en début
d’année pastorale à nous réunir pour des récollections, des confessions et la
célébration de l’eucharistie, et ce, à chaque temps fort de notre église.
Afin de renforcer les capacités des uns et des autres à se rapprocher
véritablement, les différents doyens du vicariat ont initié une récompense de la meilleure équipe presbytérale, basée sur sa capacité à vivre l’évangile par la prière communautaire, l’exemplarité, la pastorale commune, le vivre ensemble et la joie d’être prêtre.
Tous ces efforts n’ont pas altéré la volonté de certains parmi nous à vouloir
vivre en autarcie, à se soustraire de la vie communautaire. Les multiples efforts de conciliation ont emmené les doyens à entrer en dialogue avec des confrères dans le but de les rapprocher.
Les rencontres hebdomadaires en équipe presbytérale, mensuelles en doyenné et trimestrielles en vicariat ainsi que les sorties détentes ont été des lieux importants pour grand nombre d’entre nous afin de planifier une pastorale commune et se parler véritablement. Ces rencontres ont beaucoup aidé quelques équipes et communautés de vie.

... Faites aux autres ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous.
Ce deuxième pan de la règle d’or a constitué pour notre vicariat un levier
d’action qui nous a permis de mettre en évidence la collaboration de certains laïcs dans l’action pastorale.
Cette mise en évidence a été un succès grâce à l’attention particulière des
pasteurs vis-à-vis de leurs collaborateurs, et ce, grâce à des formations théologiques organisées au sein de l’institut catholique de formation d’Abidjan (ICMA). Ainsi, nos catéchistes ont été honorés lors de la journée de sanctification, sans oublier les dons en nature à leur offert en paroisse et dans la stricte discrétion des prêtres.
Certes, beaucoup reste à faire pour leur formation, mais l’essentiel continue
d’être fait.
CONCLUSION
Au terme de notre bilan pastoral 2020/2021, nous pouvons noter une
satisfaction dans le vécu de cette année pastorale. Les progrès dans le sens de l’édification de l’Eglise-Famille vécus en vicariat sont mesurables d’années en année : tous les fruits de nos efforts sont là pour l’attester.
C’est le lieu de rendre grâce à Dieu et de remercier notre père Archevêque et
ses vicaires généraux, sans oublier les autres membres de la curie qui nous ont aidé à mieux vivre ce thème de l’année pastorale, ainsi que ses défis à relever malgré la crise sanitaire.
Ensemble, prêtres, religieux et religieuses, catéchistes, laïcs engagés, poursuivons avec abnégation et dans un esprit de collaboration, le travail de pastorale entrepris, pour le bien de tout le vicariat et du diocèse.
POUR LES PERES :
SEKA Pascal,
doyen du doyenné P. Jean René N’GUIO
Koffi KOBENAN Ambroise,
vicaire épiscopal et doyen du doyenné Mgr Joseph AKICHI
AMANGOUA Amafou Miessan Jean-Charles,
vice-doyen du doyenné Mgr Joseph
AKICHI
LE SECRETARIAT DU VICARIAT : PP. Arnaud ASSONHON ; Cédric LATH