A la Une

  • RETRAITE ANNUELLE DIOCESAINE DU PRESBYTERIUM D'ABIDJAN

    RETRAITE ANNUELLE DIOCESAINE DU PRESBYTERIUM D'ABIDJAN

  • MESSE DE FIN DE MISSION DU PERE EMMANUEL ZABSONRE

    MESSE DE FIN DE MISSION DU PERE EMMANUEL ZABSONRE

  • Messe de fin de mission 2022 du Père Désiré Eliason

    Messe de fin de mission 2022 du Père Désiré Eliason

  • ARCHIDIOCESE D’ABIDJAN AFFECTATIONS DES PRETRES ANNEE PASTORALE 2022 – 2023

    ARCHIDIOCESE D’ABIDJAN AFFECTATIONS DES PRETRES ANNEE PASTORALE 2022 – 2023

BILAN DE FIN D’ANNEE PASTORALE 2020-2021 DU VICARIAT JEAN-PIERRE CARDINAL KUTWA

Le vicariat Jean-Pierre Cardinal KUTWA est composé des doyennés Monseigneur Laurent YAPI, Père Jacques NOMEL et Père Blaise ANOH.

 

En communion avec les Pères doyens Augustin OHUA, Emmanuel SAWADOGO, le Père Henri N’DIMON, en tant que vicaire épiscopal, a veillé à la bonne ambiance entre tous les agents pastoraux, à la coordination de nos activités pastorales et à la mise en application des décisions de notre Père archevêque son Eminence Jean-Pierre cardinal KUTWA dans notre vicariat. Le décor étant ainsi planté, nous vous livrons à présent notre bilan de fin d’année pastorale.

«  Pour vivre en communion, faites autres ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous »

C’est avec beaucoup de joie que les agents pastoraux du doyenné Père Jacques Nomel  ont accueilli dans la foi le thème de l’année pastorale 2020-2021. D’emblée, il importe de saluer la reconduction de ce thème qui n’avait pas été intégralement exploité l’année dernière, compte tenu de la crise sanitaire de la maladie à coronavirus.

C’est pour nous une occasion favorable pour saluer, remercier et féliciter notre Père Archevêque, Son Eminence Jean-Pierre Cardinal KUTWA, qui a eu la claire vision pastorale d’orienter tout le Troupeau de Dieu sur les sentiers de la communion fraternelle et de l’attention mutuelle. Et ce, en vue d’un témoignage évangélique plus vivant et plus éloquent en actes qu’en paroles.

Ce faisant, notre bilan s’articulera autour de deux points essentiels à savoir l’exploitation du thème de l’année pastorale et les perspectives.

I-                  L’EXPLOITATION DU THEME DE L’ANNEE PASTORALE

A ce niveau, nous évaluerons l’impact que le thème a eu aussi bien dans la vie des équipes presbytérales, des groupes, mouvements et associations que dans la vie de nos communautés paroissiales.

De façon générale, il faut signaler que dans les équipes presbytérales, le thème de l’année pastorale nous a permis d’y créer une ambiance fraternelle et conviviale non seulement en faisant plus attention aux uns et aux autres, mais aussi et surtout en recourant avec charité à la correction fraternelle pour un meilleur vivre-ensemble.

En fait, dans les équipes presbytérales, nous pouvons nous réjouir de la disponibilité et de la charité pastorale de certains confrères pour les célébrations eucharistiques et les confessions. Un esprit d’entraide, d’attention et de compassion a prévalu dans les relations interpersonnelles surtout pour des cas d’absence ou de défaillance d’un confrère.

Par exemple, cette année, dans le doyenné Père Jacques NOMEL, selon les recommandations du père doyen Augustin OHUA nous avons mis un accent tonique sur les informations personnelles visant précisément à s’enquérir de l’état de santé de chaque agent pastoral et à partager des expériences thérapeutiques pratiques en vue de s’entraider.

Par ailleurs, en cette année pastorale marquée par la crise sanitaire liée à la pandémie de la covid 19,  nos équipes presbytérales ont été sensibles à la situation précaire du personnel de nos paroisses dont les salaires ont été drastiquement réduits. Pour ce faire, certaines équipes presbytérales ont essayé autant que possible de rendre manifeste leur solidarité soit en soutenant financièrement ces personnes vulnérables, soit en leur donnant des vivres. N’est-ce pas là un acte de charité et de communion ecclésiale qui est à encourager ?

 

Quant aux Groupes, Mouvements et Associations, il est difficile d’apprécier à sa juste valeur l’implication du thème de l’année dans leur vie. Car, compte tenu de maladie à coronavirus, en début d’année pastorale, leurs activités avaient été mises entre parenthèses en attendant de nouvelles recommandations de notre Père Archevêque.

Toutefois, après l’allègement des restrictions concernant les rassemblements, certains groupes, mouvements et associations ont eu à mener des activités communes telles que la semaine de communion des chorales et les animations de célébrations en fusion, les activités spirituelles organisées par les groupes partageant une même dévotion ou un même charisme.

 En dépit de l’annulation des pèlerinages, les mouvements des jeunes ont pris de bonnes initiatives pour organiser des activités spirituelles sur place pour rallumer dans le cœur de ces jeunes la flamme de la communion dans la foi et dans la joie.

 

 Dans nos communautés paroissiales, les  visites aux malades et aux personnes âgées ont été mises en veilleuse au plus fort de la crise sanitaire, mais plus tard, elles ont été effectuées avec beaucoup de vigilance et de prudence dans le strict respect gestes barrières contre la covid19.

Durant les temps de Noël et de carême, des gestes de communion, de solidarité et de charité ont été posés à l’endroit des personnes les plus démunies sans aucune distinction de religion.

 Nous tenons ici et maintenant a salué l’esprit d’initiative des Pères concernant l’organisation de plusieurs célébrations eucharistiques pour leurs paroissiens pour garantir leur sécurité sanitaire. Nous félicitons également nos paroissiens qui ont fait preuve de discipline et de compréhension en vue de participer pieusement et sereinement aux différentes Messes.

En ce qui concerne le plan d’action pastorale, cette année, nous n’avons pas reçu d’orientation au niveau diocésain, mais le partage d’expérience et de visions pastorales au niveau de nos doyennés nous a été très utile pour conduire le peuple de Dieu dans le sens de la communion.

En tout cas, des efforts spirituels et humains ont été faits pour vivre en communion en ayant un regard d’affection, de compassion et d’attention pour le prochain. Il faut reconnaître qu’il est difficile d’évaluer les acquis spirituels et humains de notre thème d’année pastorale dans la vie de nos fidèles, mais nous pouvons retenir que la covid19 nous a stimulé dans notre désir de à mettre en branle de nouvelles chaînes de solidarité et de la charité dans nos communautés ecclésiales pour qu’elles soient de véritables familles, des familles de Dieu.

En définitive, les recommandations et les informations majeures de l’archidiocèse ont été fidèlement relayées à nos fidèles laïcs et appliquées dans notre vicariat. Pour sûr, les prédications, les enseignements et les actes concrets de communion ont été des instruments puissants pour une meilleure exploitation du thème de l’année pastorale. Toute œuvre humaine étant marqué par le sceau de l’imperfection, il importe de relever quelques aspects négatifs.

A vrai dire, la communion entre les fidèles lors de nos célébrations et la communion entre les fidèles et les pasteurs ont été mises à rude épreuve par les mesures restrictives concernant le nombre de participants aux Messes, la célébration des funérailles chrétiennes surtout pour les fidèles décédés de la Covid 19, la communion aux malades, les confessions etc.

      A cet effet, il convient de souligner la lenteur de certaines décisions diocésaines quant aux dispositions pratiques à observer pour nos différentes célébrations liturgique.    

         Pour finir, la question des pères résidant sur nos paroisses quant à leur implication dans la pastorale se pose avec acuité dans notre vicariat précisément dans le doyenné Père Jacques NOMEL.

 

II-LES PERSPECTIVES

Les agents pastoraux de notre vicariat souhaiteraient que le thème de l’année pastorale à venir soit connu de tous avant les vacances en tenant compte de l’ambiance de l’Eglise et de la société pour une meilleure exploitation durant l’année pastorale.

Aussi souhaitent-ils que le Comité de réflexion sur le thème de l’année pastorale définisse le plan d’action pastorale pour les temps forts pour nous aider à orienter le peuple de Dieu dans une même direction et une même vision pastorale.

Par ailleurs, nous insistons sur la nécessité de finir de façon claire et précise « le cahier de charges » des prêtres résidents et leur implication dans la pastorale d’ensemble.

CONCLUSION

Pour finir, nous voulons manifester notre infinie gratitude à son Eminence Jean-Pierre Cardinal KUTWA pour ses prières et sa sollicitude paternelle. Nous lui souhaitons une bonne santé physique, morale et spirituelle.

Aussi voulons-nous remercier toute la curie diocésaine et saluer spécialement la vigilance de Mgr Jean Pascal SEKA SEKA pour les décisions prises en cette année qui a été particulièrement marquée par la crise sanitaire.

Merci tous les agents pastoraux du vicariat Jean-Pierre Cardinal KUTWA qui ont bien voulu non seulement conjuguer leurs prières, mais aussi et surtout partager leurs inspirations et leurs visions pastorales pour faire briller le soleil de la communion dans nos doyennés et dans nos différentes communautés chrétiennes.

Nous rendons grâce à Dieu pour cette année pastorale vécue dans un contexte de crise sanitaire et humanitaire qui nous a permis de redécouvrir la pertinence de notre thème : « Pour vivre en communion, faites aux autres ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous ». Que ce thème qui, comme une boussole, nous a orienter vers le chemin de la communion fraternelle, continue de nous guider et de conduire vers les sources d’eau vive de la paix, du pardon, de la réconciliation et de l’amour.                                                                              

                                                  Pour le vicariat Jean-Pierre Cardinal KUTWA