BJ Wonderful Blinds - модуль joomla Новости

A la Une

  • HOMÉLIE DU CARDINAL JEAN PIERRE  Paroisse Saint Vincent de Paul d’Abobo-Doumé KUTWÃ  ARCHEVÊQUE D’ABIDJAN  A L’OCCASION DE LA CELEBRATION DU CINQUANTENAIRE DU SACERDOCE EN PAYS ATCHAN

    HOMÉLIE DU CARDINAL JEAN PIERRE Paroisse Saint Vincent de Paul d’Abobo-Doumé KUTWÃ ARCHEVÊQUE...

  • HOMÉLIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVÊQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA MESSE DE DEDICACE DE L’EGLISE SAINT LOUIS ROI D’EBIMPE

    HOMÉLIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVÊQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA MESSE DE DEDICACE...

  • HOMÉLIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVÊQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE L’ASSOMPTION DE LA VIERGE MARIE

    HOMÉLIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVÊQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE L’ASSOMPTION DE LA...

  • JUBILE D’OR SACERDOTALE DE SON EMMINENCE JEAN PIERRE CARDINAL KUTWA A BLOCKHAUSS

    JUBILE D’OR SACERDOTALE DE SON EMMINENCE JEAN PIERRE CARDINAL KUTWA A BLOCKHAUSS

BILAN DE L’ANNEE PASTORALE DU VICARIAT BERNARD CARDINAL AGRE

 ARCHIDIOCESE D’ABIDJAN

ANNEE PASTORALE 2020/2021

 « pour vivre en communion, faites aux autres ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous »cf. Mt.7, 12

 

SECRETARIAT DU VICARIAT

INTRODUCTION

Le thème de cette année pastorale 2020-2021 : «  pour vivre en communion, faites aux autres ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous »cf. Mt.7, 12, est le même que celui de l’année antérieure. Il a été reconduit par notre père Archevêque pour une exploitation plus accentuée dans la vie de l’Église diocésaine 

Cette option pastorale de l’Ordinaire s’est amplement justifiée au cours de ces années exceptionnellement marquées par la pandémie sanitaire. En effet, comment ne pas voir une urgence dans les attentes du Cardinal quand la COVID a mis à jour le manque de communion non seulement dans la vie des fidèles laïcs, mais également dans la vie du clergé ? Ainsi, dans la droite ligne des appels de l’Ordinaire, les agents pastoraux ont tant bien que mal tenté de répondre à l’injonction missionnaire du Christ sur le territoire diocésain d’Abidjan.

Cette synthèse du Vicariat Bernard Cardinal AGRE a pour but de rendre compte de la manière dont le thème de l’année pastorale a été exploité. Aussi portera-t-elle d’une part sur le bilan de Bilan de fin d’année pastorale 2020-2021 (I) et d’autre part sur les perspectives(II).

 

     I.        Bilan de fin d’année pastorale 2020-2021

  1. 1.   Exploitation du thème
    1. a.    Dans les Équipes presbytérales

L’invitation de son Eminence  à veiller mutuellement sur la vie et le ministère des confrères s’est concrétisée à travers la bonne collaboration et la convivialité entre les prêtres; les repas communautaires ; l’assistance apportée aux clercs malades ou en difficultés diverses ; les visites d’amitié et de fraternité; la disponibilité des confrères des paroisses voisines aux sollicitations pastorales; l’instauration de jour de concélébration pour rendre visible la communion entre confrères; la présence effective et forte des prêtres dans les occasions heureuses ou malheureuses.

Toutefois, ces efforts consentis auraient été parfaits si le soutien des paroisses urbaines avait été plus largement exprimé à l’endroit des paroisses rurales, notamment dans les dons en vivre, durant la crise sanitaire.

  1. b.   Vie de mouvement, Association et des groupes de prières

Ici ces éléments suivants sont à relever :

ü Disparition progressive des préjugés liés à l’ethnie ou à l’appartenance politique.

ü Résolution pacifique des conflits

Néanmoins, il faut souligner quelques aspects négatifs :

ü Sous exploitation du thème dans la vie des mouvements.

ü Une montée inquiétante du repli dans les mouvements et associations.

 

  1. c.   Dans la vie de la communauté paroissiale

Le constat fait sur ce point se présente comme suit :

ü Hausse de la participation des fidèles aux célébrations liturgiques

ü Forte implication des communautés religieuses dans la pastorale.

ü Manifestation de la générosité des fidèles durant l’année.  

ü Redynamisation des communautés endormies

ü Saines émulations sur l’entraide mutuelle entre les communautés   villageoises.

Cependant, des aspects négatifs sont à déplorer :

ü L’absence des fidèles aux veillées funèbres ;

ü Un égoïsme de plus en plus grandissant et généralisé,

ü Un intérêt des fidèles portés uniquement sur les activités ouvertes au repas gratuit.

 

  1. 2.   Le plan d’action initialement

 

Contrairement aux années précédentes, notre vicariat n’a eu aucune information sur un plan d’action élaboré par le comité de suivi. Toutefois, la sagacité pastorale des curés a donné naissance à des diverses stratégies d’une paroisse à une autre.

  1. a.   Les difficultés observées

La désertion des paroisses, effet collatéral de la Covid, a eu un impact direct sur l’exploitation du thème de l’année. De fait, une faible exploitation du thème dans la quasi-totalité des activités pastorales a été relevée.  

  1. b.   Les solutions trouvées

Elles se présentent de la manière suivante :

ü Programmation mensuelle des activités paroissiales. 

ü Formations des fidèles par petit groupe.

ü Visites familiales surprises suivies de bénédiction, la

ü Célébration des messes dans les CEB,

ü L’amplification des célébrations pour porter le plus loin possible en vue d’atteindre toute la communauté

 

  1. 3.   Acquis spirituels et humains
    1. a.   Acquis spirituels

ü Célébrations plus priantes

ü Intérêt pour la messe et l’adoration eucharistique quotidienne.

ü Redynamisation des CEB

ü Forte fréquentation des églises par les enfants

ü Conversion d’adultes et fortes réceptions du sacrement de baptême

ü Visite accrue aux malades

ü Spiritualité mariale relevée

 

  1. b.   Aspects humains

ü Disponibilité des fidèles aux sollicitations de l’Église

ü Renforcement des liens de fraternité 

ü Proximité des agents pastoraux envers les fidèles

ü Prise de conscience du vivre en communion dans les familles

ü Baisse des conflits dans les communautés et dans les familles

ü Réorganisation des conseils d’église pour le bien des communautés

 

  1. 4.   La reconduction du thème de l’année
    1. a.   Les défis nouveaux

 Les défis nouveaux peuvent se résumer en deux interrogations : Premièrement comment Évangéliser notre territoire diocésain d’Abidjan fortement impacté par la crise sanitaire du Corona? Deuxièmement, avec des moyens financiers et matériels réduits, dans notre vicariat, comment porter Jésus aux fidèles ?

  1. b.   L’approche nouvelle dans l’exploitation et le bénéfice pour les mouvements

L’approche à consister à poser les actes suivants :

ü Une pastorale de proximité pour connaitre davantage les fidèles.

ü Formation des catéchistes pour qu’ils s’impliquent dans l’exploitation du thème au sein de la communauté.

 

   II.        Perspectives

  1. La vie de l’Église

ü Tenue d’un synode diocésain

ü Redonner un souffle nouveau à l’enseignement catholique dans la zone d’Alepé avec la construction d’établissement secondaire et la réouverture des écoles primaires

ü Revoir les catégories dans la pastorale des jeunes, notamment dans l’organisation des pèlerinages.

ü Redynamiser la JAC et la JOC.

ü Repenser la communication diocésaine en situation de crise.

ü Favoriser l’acquisition de terrains en vue de nouveaux lieux de culte vu le plan du nouvel Abidjan

ü Réorganiser le découpage du vicariat Bernard Cardinal AGRE pour une grande proximité des agents pastoraux. Créer deux vicariats, celui d’Alépé et celui d’Anyama

ü Doter les paroisses rurales de voiture adaptées.

ü Mettre à disposition le plan d’action à temps.

 

  1. b.   La vie et le ministère des prêtres

ü Insister sur la communion entre prêtres

ü Former les prêtres dans les sciences profanes

ü Planifier la formation des futurs prêtres diocésains en adéquations avec la diversité géographique de notre archidiocèse.

ü Rendre disponible les cartes professionnelles

ü Créer un service de Gestion de ressources humaines spécialement pour les prêtres.

ü Déclarer les prêtres à la caisse nationale de prévoyance sociale

ü Revoir la prise en charge de la santé des prêtres pour une couverture allant jusqu’à 80 % des frais médicaux.

ü Acquérir des services fiables et efficaces de sécurité pour la surveillance des paroisses et des presbytères en zone rurale. 

 

  1. c.   Les différentes crises

ü Encourager les agents pastoraux à la neutralité  

ü Plus d’implication de la conférence épiscopale dans la communication en situation de crise.

ü Invitation à plus de prévoyance au niveau matériel pour mieux gérer les crises.

ü Plus de solidarité des diocèses dans la gestion des crises 

 

CONCLUSION

Somme toute, le thème de cette année pastorale a une coloration toute particulière dans son approfondissement avec la pandémie de la Covid.

A cet effet, les inspirations de l’Esprit Saint ont trouvé un terreau fertile dans la personne des agents pastoraux de notre vicariat qui ont su œuvrer dans la droite ligne des attentes de l’Ordinaire de l’archidiocèse. Il est donc indéniable que des avancées notables ont été faites, notamment dans la pastorale de proximité. Toutefois, le défi en fin d’année consiste à consolider les acquis pour une Eglise plus forte.

Au reste, la vision du Cardinal est à saluer. Merci, à Son Éminence pour son regard avisé et pour ce thème qui arrivé à point nommé pour cette année.

A sa suite, nous remerciements vont à l’endroit des  Vicaires généraux, des vicaires épiscopaux, des curés doyens et à l’ensemble des agents pastoraux, spécialement ceux de notre vicariat.  

Le secrétariat