A la Une

  • UNIVERSITE CATHOLIQUE DE L'AFRIQUE DE L'OUEST- UNITE UNIVERSITAIRE D'ABIDJAN - MESSE DE RENTREE ACADEMIQUE 2021-2022

    UNIVERSITE CATHOLIQUE DE L'AFRIQUE DE L'OUEST- UNITE UNIVERSITAIRE D'ABIDJAN - MESSE DE RENTREE...

  • PAROISSE SACRE CŒUR ABOBO ANADOR

    PAROISSE SACRE CŒUR ABOBO ANADOR

  • MESSE DE LA RENTREE PASTORALE DIOCESAINE D’ABIDJAN 2021 - 2022

    MESSE DE LA RENTREE PASTORALE DIOCESAINE D’ABIDJAN 2021 - 2022

  • LES RETRAITES SPIRITUELLES DE LA RENTREE DIOCESAINE 2021-2022

    LES RETRAITES SPIRITUELLES DE LA RENTREE DIOCESAINE 2021-2022

MESSE DE LA RENTREE PASTORALE DIOCESAINE D’ABIDJAN 2021 - 2022

MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWA A L’OCCASION DE LA RENTREE PASTORALE 2021-2022 THEME : "AMOUR ET VERITE SE RENCONTRENT, JUSTICE ET PAIX S’EMBRASSENT" (Ps 84,11)

Cathédrale Saint Paul du Plateau  Abidjan le 9 octobre 2021

Aux prêtres,
Aux religieux et religieuses,
Aux fidèles laïcs du Christ,
Aux hommes et aux femmes de bonne volonté,

Après deux années consécutives guidées par un même thème d’année pastorale, l’invitation du Christ à avancer au large me paraît plus que jamais, ce que doit être désormais notre vie. Avancer au large, c’est comme dit Saint Paul, ‘‘mener le bon combat, garder la foi ’’ mais également, savoir discerner les abandonnés de notre société et être pour eux, le visage et la présence du Christ ! Ainsi, pendant deux années, nous étions invités à être les témoins de l’espérance que Dieu communique à notre monde face à l’indifférence et aux replis de chacun sur ses intérêts personnels ! Notre souhait mais aussi notre prière était que jamais ces maux ne prennent le dessus sur la lumière de notre foi et le bien commun à promouvoir, pour la gloire de Dieu et le bonheur du genre humain ! 

 

Ces dernières années et peut-être plus que jamais, notre vulnérabilité et notre précarité d’êtres humains ont été durement éprouvées. En effet, la pandémie de la Covid 19 continue de répandre son lot de désolation, de morts et d’angoisse généralisée ! Pouvons-nous passer raisonnablement sous silence la question des dérèglements climatiques, avec leurs lots d’inondation et de tremblement de terre qui plongent des populations entières dans un désarroi inimaginable ? Dans le même temps, il nous faut reconnaître aussi que la quiétude sociale des peuples est de plus en plus mise à mal d’un continent à un autre, à travers les crises politico-militaires qui n’apportent de nouveaux changements que, la croissance de la comptabilité macabre des morts et des victimes, sans omettre l’arrivée de nouveaux bourreaux et tyrans.

        Ces faits décrits plus haut et bien d’autres encore ont fait dire au Pape François, que ‘‘la grande crise sanitaire de la Covid-19 […] est devenue un phénomène multisectoriel et global, aggravant des crises très fortement liées entre elles… et provoquant de grands inconvénients et souffrances… Il est douloureux de constater qu’à côté des nombreux témoignages de charité et de solidarité, diverses formes de nationalisme, de racisme, de xénophobie, et aussi de guerres et de conflits qui sèment la mort et la destruction, prennent malheureusement un nouvel élan. Ces événements et d’autres, qui ont marqué le chemin de l’humanité, nous enseignent qu’il est important de prendre soin les uns des autres et de la création pour construire une société fondée sur des relations de fraternité. C’est pourquoi j’ai choisi comme thème de ce message : La culture du soin comme parcours de paix. Une culture du soin pour éliminer la culture de l’indifférence, du rejet et de l’affrontement, souvent prévalente aujourd’hui.’’ Pape François, Message à l’occasion de la 54ème journée mondiale de la paix.

Face à ces situations de vie qui sont toutes aussi préoccupantes que déplorables, nous nous rendons à l’évidence que, de nos vies tout comme du monde dans lequel nous vivons, nous ne contrôlons presque plus rien, d’où l’invitation à vivre plus que jamais en frères, solidaires les uns des autres ! Être solidaires, c’est comprendre que la solidarité exprime concrètement l’amour pour l’autre, non pas comme un vague sentiment mais comme la détermination ferme et persévérante de travailler pour le bien commun, c'est-à-dire pour le bien de tous et de chacun parce que tous nous sommes vraiment responsables de tous. La solidarité nous aide à regarder l’autre – que ce soit comme personne ou que ce soit, au sens large, comme peuple ou comme nation – non pas comme une donnée statistique ou un moyen à exploiter et ensuite à écarter lorsqu’il n’est plus utile, mais comme notre prochain, compagnon de route, appelé à participer comme nous au banquet de la vie auquel tous sont également invités par Dieu, Lui qui contrôle tout, et qui est capable de donner sens et consistance à une existence qui régresse à grande vitesse.

Dès lors, l’on comprend mieux la réponse pleine de foi de l’Apôtre Pierre à la question du Seigneur Jésus de savoir, si ses disciples eux aussi veulent s’en aller comme les autres (Cf Jn 15). Sa réponse traduit tout l’aveu d’impuissance de l’homme qu’il est, et laisse toute latitude à Dieu de disposer de tout par la force de sa parole créatrice : ‘‘à qui irions-nous Seigneur ? Tu as les paroles de la vie éternelle’’ Jn 6,68. Mieux, le Seigneur lui-même nous rappelle avec insistance : « sans moi vous ne pouvez rien faire » Jn 15, 58.

 

Et c’est une vérité de foi que de croire que sans le Christ, nous ne pouvons rien faire et si notre existence à tous est profondément liée à celle des autres, nous devons comprendre que la vie n’est pas un temps qui s’écoule, mais un temps de rencontre. Ce temps de rencontre, c’est celui que je veux qu’il s’articule pour nous nous tous, pour cette année pastorale 2021-2022, autour du thème : ‘‘Amour et verité se rencontrent, justice et paix s’embrassent’’ 

Pour la suite, suivre le lien ci-dessous

 MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWA A L’OCCASION DE LA RENTREE PASTORALE 2021-2022 THEME : AMOUR ET VERITE SE RENCONTRENT, JUSTICE ET PAIX S’EMBRASSENT PS 84,11

MOT DE UFRACI 

 

Eminence Jean Pierre Cardinal KUTWA, Archevêque d’Abidjan

Nos Révérends Messeigneurs Richard ANOU et Jean-Baptiste AKWADAN

Nos Révérends  Messeigneurs SEKA Jean Pascal Thaddée et N’GUESSAN Pierre-Claver

Révérends Pères, Révérendes Sœurs, Révérends frères

Frères et sœur en Christ

Au terme de cette messe  marquant la rentrée pastorale diocésaine,  l’UFRACI section Abidjan, voudrait humblement avec vous féliciter quelque uns de ses membres qui ont célébré un évènement particulier.

D’abord, Son Eminence Jean-Pierre Cardinal, qui a célébré le 16 septembre dernier, ses 20 ans d’épiscopat.

 

Eminence Joyeux Anniversaire d’épiscopat que Dieu vous accorde force et santé pour un fructueux ministère à la tête de l’Eglise locale d’Abidjan.

Ensuite l’UFRACI exprime ses vives félicitations au Père Jean-Pierre OUEDRAOGO, curé de la paroisse Bon Pasteur de la Riviera 3 et 4 qui a célébré son jubilé d’argent sacerdotal c’est-à-dire 25 ans de sacerdoce. Joyeux et fructueux ministère sacerdotal cher Père. 

Enfin le Révérend Monseigneur Richard ANOU YAPO, à qui le Saint père le Pape François a accordé le titre honorifique de chapelain de sa Sainteté. Au nom de tout le presbyterium d’Abidjan, nous vous félicitons Monseigneur et nous vous souhaitons une bonne mission. Nous vous offrons par les mains père Désiré ASSI une soutane et un surplis. Je vous remercie.

L’UFRACI au nom de son Eminence exprime ses vifs remerciements et félicitations aux prêtres qui ont composé l’hymne de cette année pastorale à partir du thème de l’année. Ce sont les pères Romaric MANI, Patrick TOUAN, Charles Armel KOUA, Norbert Éric ABEKAN, Cyrille SEKA, Matthieu EHIMANE

Père Daniel Acafou