A la Une

  • RETRAITE ANNUELLE DIOCESAINE DU PRESBYTERIUM D'ABIDJAN

    RETRAITE ANNUELLE DIOCESAINE DU PRESBYTERIUM D'ABIDJAN

  • MESSE DE FIN DE MISSION DU PERE EMMANUEL ZABSONRE

    MESSE DE FIN DE MISSION DU PERE EMMANUEL ZABSONRE

  • Messe de fin de mission 2022 du Père Désiré Eliason

    Messe de fin de mission 2022 du Père Désiré Eliason

  • ARCHIDIOCESE D’ABIDJAN AFFECTATIONS DES PRETRES ANNEE PASTORALE 2022 – 2023

    ARCHIDIOCESE D’ABIDJAN AFFECTATIONS DES PRETRES ANNEE PASTORALE 2022 – 2023

CELEBRATION DU JUBILE D’OR DE LA MERE CAROLINE ABOU CHIOGOU (NOTRE DAME DE LA PAIX)

Paroisse Saint Joseph de Memni

Samedi 6 août 2022

Excellence Mgr Joseph AKE, Archevêque de GAGNOA,
Révérend Père Léonce OKOIN et son Conseil,
Révérends Pères,
Révérendes sœurs,
Chers frères et sœurs,
Honorables invités,

Cette année 2022 aura été une année de grâces accordées par le Seigneur au village de Memni ! Rappelez-vous le 1er mai dernier, nous avons célébré le centenaire de l’église bâtiment ainsi que l’ouverture du sanctuaire dédié à Saint Joseph dans votre village. Ce jour-là fut un grand moment de communion fervente mais aussi de grâces comme sait si bien le faire notre Dieu, quand ses fils et filles se retrouvent pour Lui témoigner leur reconnaissance pour ce qu’Il réalise dans leurs vies.

 

Ce même jour, j’avais fait remarquer que dans la vie de tous les hommes, il y a des lendemains de fêtes qui déchantent, vous laissant un arrière-goût d’amertume et de regret, vous donnant l’impression d’avoir été bercé d’illusions tout en insistant sur le fait que ces lendemains de fêtes qui déchantent ne sauraient s’appliquer à vous, car il y a comme un air de fête qui veut durer dans le temps ! Cet air de fête qui veut durer dans le temps, c’est celui auquel nous convie aujourd’hui, une fille de ce village, à l’occasion de la célébration de son jubilé d’or.

Ce même jour là encore, je m’étais autorisé à souhaiter que ma langue s’attache à mon palais si je perdais le souvenir de Memni, pour qui sait ce que représente la paroisse Saint Joseph de Memni qui, après plus de 120 années de célébration de l’Eucharistie et d’annonce de la Parole de Dieu, a donné naissance à plusieurs évêques, prêtres, religieux et religieuses au service de l’Eglise en Côte d’Ivoire, sans compter le travail des nombreux catéchistes originaires de ce même village !

En le disant, j’avais évoqué que des témoins sont à l’œuvre, audacieux et convaincus d’être des agents autorisés pour communiquer la vie du Seigneur Ressuscité ! Aujourd’hui, nous sommes venus célébrer un de ces agents, qui ,en toute discrétion, mais avec beaucoup de calme et de sérénité, à contribué à la formation mais aussi à la vie de notre Eglise en Côte d’Ivoire ! Vous avez reconnu dans cet agent, le visage de notre sœur Caroline ABOU CHIOGOU qui célèbre aujourd’hui 50 années à la suite du Christ ! Vraiment, le Seigneur continue de faire pour vous des merveilles, et je voudrais élever vers Dieu ma prière, pour que ses merveilles s’attachent à chacun de vous, à chacune de vos familles !

Chant : Le Seigneur a fait pour moi des merveilles…

Frères et sœurs,

Les merveilles dont je parle, c’est l’attention particulière que Dieu accorde à ceux qui savent Lui faire confiance au point d’engager toute leur vie à la suite de son Divin Fils Jésus-Christ ! Et comme il ne peut exister de hasard en Lui, la célébration du jubilé d’or de la sœur Caroline coïncide merveilleusement avec la fin de son mandat comme Supérieure Générale de la Congrégation des sœurs NDP et la fête de la Transfiguration de notre Seigneur Jésus-Christ ! Deux événements qui sont porteurs de très beaux messages qu’il me plaît de partager avec vous.

La Transfiguration de notre Seigneur est, comme dit le Pape François dans son message du 6 août 2017, cet événement qui nous offre un message d’Espérance : ‘‘il nous incite à rencontrer Jésus pour ensuite être au service de nos frères et nous invite à réfléchir sur l’importance de se détacher des choses mondaines, pour marcher vers les hauteurs et contempler Jésus. Il s’agit de nous disposer à l’écoute priante et attentive du Christ, le Fils bien-aimé du Père, en recherchant des moments intimes de prière. Car c’est le silence pacifiant et régénérant de la méditation de l’Evangile que nous sommes appelés à redécouvrir.’’ Fin de citation.

Vous aurez remarqué que dans l’évangile de ce jour, c’est Jésus Lui-même qui prend l’initiative de gravir la montagne avec Pierre, Jacques et Jean. C’est cette même initiative qui est arrivée au cœur de notre sœur Caroline qui a répondu oui, en faisant confiance à Celui dont la présence dans votre vie, loin de vous éblouir, vous éclaire et vous guide sur ses chemins à Lui ! Ces chemins, la sœur Caroline en a parcouru beaucoup au cours de cinquante années de consécrations pour parvenir à ce jour de son jubilé d’or !

Chère sœur Caroline,

La fin de votre mission comme Supérieure Générale loin d’être comprise comme un temps de vacances, doit être pour vous un temps de ressourcement spirituel, comme pour Pierre, Jacques et Jean sur la montagne. Dans le même message, le Saint Père poursuit en affirmant que ‘‘le temps des vacances peut devenir providentiel, car il favorise la rencontre avec le Seigneur. Il est important que le temps du repos, [la fin de votre mandat et l’année sabbatique qui va suivre je suppose] vous permette de revigorer les forces du corps et de l’esprit car, en redescendant de la montagne, le cœur et les yeux des disciples sont transfigurés par cette rencontre avec le Seigneur et c’est le parcours que nous pouvons accomplir nous aussi !’’

Il s’agira désormais pour vous, de redécouvrir le Christ pour redescendre transformée par cette découverte qui n’est pas et ne saurait être une fin en soi ! Cette redécouverte doit finalement vous pousser à descendre de la montagne, remplis de l’Esprit Saint, pour faire de nouveaux pas d’authentique conversion, pour témoigner de la charité ! Je cite encore une fois le Pape François : ‘‘transformés par la présence du Christ et l’ardeur de sa parole, nous serons signes concrets de l’amour vivifiant de Dieu pour tous nos frères, surtout ceux qui souffrent, ceux qui sont seuls ou abandonnés, les malades, et la grande multitude de ceux qui, dans le monde, sont humiliés par l’injustice de toute-puissance et la violence.’’ Fin de citation.

Chère sœur,

Voici la nouvelle vie qui s’offre à vous. Elle ne sera pas de tout repos mais Jésus qui vous a séduite et appelée à sa suite, n’est jamais loin pour vous conduire et vos frères et sœurs venus nombreux pour rendre grâce avec vous, seront là pour vous soutenir et nous avec eux ! Vous aurez bien compris que notre souhait à tous, c’est que le temps de votre repos sabbatique, soit un temps de rencontre plus intime avec le Seigneur, car ils sont nombreux, vos frères et sœurs qui vous attendent, au pied de la montagne, pour continuer leur marche à la suite du Christ !

Chers frères et sœurs,

La deuxième lecture de ce jour s’achève sur un bel avertissement qui vaut encore pour nous aujourd’hui. Je cite : ‘‘ et ainsi se confirme pour nous la parole prophétique ; vous faites bien de fixer votre attention sur elle, comme sur une lampe brillant dans un lieu obscur jusqu’à ce que paraisse le jour et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs.’’

A propos de la Parole de Dieu et de ce qui brille ou de ce que nous considérons comme brillant à nos yeux, je voudrais reprendre pour vous, les interrogations qui je vous ai adressées à l’occasion de la fête du 1er mai dernier : ‘‘comment faisons-nous face aux épreuves que nous rencontrons dans notre marche à la suite du Christ ? Sommes-nous plus aguerris… ou bien sommes-nous encore englués dans les conflits inutiles de personnes ? Quel est le regard des habitants de ce village sur notre vécu de chrétien ? Etes-vous vous-mêmes renouvelés de l’intérieur ou bien allez-vous revêtir le vieil homme une fois cette célébration achevée ? Vos cœurs ont-ils vraiment changés ? Fin de citation.

Le jubilé que nous célébrons, au-delà de son aspect festif est un témoignage de vie ! Après la Transfiguration, Pierre, Jacques et Jean n’étaient certainement plus les mêmes ! Leurs yeux et leurs cœurs ont été touchés ! Et le témoignage que Pierre donne dans la deuxième lecture de ce jour vous invite vous aussi au témoignage ! Que sommes-nous venus célébrer en ce jour ? Qu’êtes-vous venus célébrer aujourd’hui ? Vos yeux et vos cœurs se laisseront-ils touchés par Dieu qui permet qu’une de vous ait vécu à sa suite cinquante années durant ? Finalement, quel sera votre témoignage à vous pour la gloire de Dieu au sortir de ce jubilé ?

La fête de la Transfiguration qui incite à rencontrer Jésus Christ pour ensuite être au service de vos frères et sœurs aura-t-elle le même écho dans vos cœurs pour vous laisser gagner par la sagesse dont parle la première lecture de ce jour ? En effet, le vieillard aux cheveux blancs dont il est question dans cette lecture incarne la sagesse ! Serons-nous désormais nous aussi, parce que transfigurés par le Christ, des sages dans notre marche à la suite de Jésus ?

Révérends Pères, Frères et sœurs,

Le mérite de notre sœur Caroline, notre jubilaire du jour, c’est d’avoir accepté de descendre de la montagne de sa rencontre, après avoir entendu l’appel de son Seigneur, pour se mettre au service de ses frères et sœurs. Supplions-Le ensemble afin qu’il nous accorde à tous, la claire vision de ce que nous devons faire mais aussi la force et les énergies pour répondre à notre vocation dans le monde ce temps.

Bonne fête à tous et à la sœur Caroline, je dis bien joyeusement, ad multos et fautissimos annos !

 

+ Jean Pierre Cardinal KUTWÃ
Archevêque d’Abidjan


 

MOT DE LA MERE

Eminence Cardinal Jean-Pierre  KUTWA, Archevêque métropolitain d’Abidjan,

Excellence Monseigneur Joseph Aké YAPO, Archevêque métropolitain de Gagnoa,

Excellence Monseigneur Paul Dacoury TABLEY évêque émérite de Grand-Bassam

Révérend Père Léonce OKOIN, Recteur du Sanctuaire Saint Joseph de Memni et son conseil

Révérende Mère Christine BAKA Supérieure Générale des  Sœurs Notre Dame de la Paix

Révérends Pères, Révérends Frères, Révérendes Sœurs,

Monsieur le Chef du village de Memni et sa notabilité,

Autorités politiques, administratives, coutumières et religieuses,

Peuple AKYE, peuple Ochoukou dans toutes ses composantes ;

Chers parents, amis et connaissances,

Chers invités, chers frères et sœurs,

Chers auditeurs de la RNC et téléspectateurs d’Ecclésia TV,

Au terme de cette messe d’action de grâce à l’occasion de mon jubilé d’or, je voudrais dire un grand merci. Merci d’être venus de partout, vous joindre à moi, au peuple Attié, au peuple de Memni pour bénir le Seigneur, qui a bien voulu que ce jour arrive. Le Seigneur l’a voulu parce qu’il a daigné jeter son regard sur moi, une pauvre fille de Memni. Il m’a confortée dans ce choix, il m’a gardée dans sa fidélité jusqu’à 50 ans. Quelle grâce ! Honneur et  gloire à Dieu pour cette merveille. Hommage à  mes parents qui m’ont donné la vie et m’ont éduquée avec beaucoup d’amour.

Merci à vous Eminence pour votre présence significative. Merci d’avoir bien voulu présider cette messe.

Merci à vous Monseigneur Joseph Aké d’avoir effectué le déplacement depuis Gagnoa pour prendre part à cette fête. Merci d’être avec nous.

Merci à la fraternité des prêtres, religieux et religieuses akyé, dénommée LOGBOA AYI SAKA. Merci à vous tous pour votre mobilisation. Vous vous êtes investis depuis plusieurs mois dans la préparation de cette fête. Vous avez organisé une caravane vocationnelle dans les villages. Merci infiniment, et que notre fraternité grandisse davantage.

Grand  merci à ma famille religieuse, la congrégation Notre Dame de la Paix qui a fait de moi ce que je suis. Merci à la Mère Christiane BAKA et à toutes les sœurs présentes ainsi qu’à celles qui n’ont pu venir.

 Merci à la Conférence des Supérieurs Majeurs de Côte d’Ivoire, aux Congrégations ANIMA UNA et  toutes les Congrégations masculines et féminines ici représentées. Merci pour cette fraternité dont vous témoignez.

Merci à tous les acteurs de cette belle liturgie que nous venons de vivre. A la chorale, aux compositeurs des chants et à tous ceux qui ont apporté une touche particulière à cette messe. Merci aux directeurs de nos médias catholiques : Ecclésia TV et Radio Nationale Catholique.

Merci aussi à toutes les personnes qui s’activent pour que la fête se poursuive après la messe. A tout le comité d’organisation, aux cuisinières…….

Je remercie chacun et chacune dans cette assemblée. Que les grâces de ce jubilé rejaillissent sur chacun et chacune. Que le Seigneur suscite parmi les jeunes ici présents de nombreuses vocations sacerdotales et religieuses.

Merci à tous et à toutes et que Dieu nous bénisse abondamment.

                                                               Sœur Caroline CHIOGOU


 

Eminence, Cardinal Jean-Pierre  KUTWA, Archevêque Métropolitain d’Abidjan célébrant principal de la cérémonie

Excellence Monseigneur Paul DAKOURY Tabley évêque émérite de Grand Bassam

Révérend Père Recteur,

Révérend Pères,

Révérende Sœur Supérieure,

Révérendes Sœurs,

Chers invités en vos rangs, grades et qualités,

Chers frères et sœurs dans le Christ,

Le sanctuaire saint Joseph en ce samedi 6 août 2022 est heureux de vous accueillir pour rendre grâce au Seigneur et célébrer les merveilles reçues en cette année pastorale.

Comme chaque année, Dieu nous fait grâce en donnant à notre village des hommes et des femmes pour servir à son autel.

Effet, il y a 50 ans qu’il a plu au Seigneur d’appeler sa servante à son service. 50 ans d’une vie consacrée, cela se fête dans l’allégresse la plus totale comme c’est le cas aujourd’hui avec les parents, amis et connaissances.

Sœur Caroline est la supérieure de la Congrégation des sœurs notre Dame de la Paix depuis quelques années. Voici chers frères et sœurs la raison de notre rassemblement ce jour.

Enfin, nous voudrions saluer spécialement son Eminence de l’honneur qu’il nous fait encore de présider cette messe jubilaire de la Mère Supérieure des NDP. Merci encore, Eminence !

Bonne célébration eucharistique à tous et à chacun et que la grâce de Dieu abonde dans vos maisons.

Jean Clément  OKOIN

Chargé de Communication

Secrétaire Général du Conseil Pastoral


 

Mot pour la sœur Caroline

Mon âme exalte le Seigneur Exulte mon Esprit en Dieu

Il s’est penché sur son humble servante,

Désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le puissant fit pour moi des merveilles, Saint est son Nom.

Bien chère Caroline, ce chant d’action de grâce de la Sainte Vierge Marie traduit et résume merveilleusement votre état d’âme en ce jour saint où vous célébrez votre jubilé d’or.

Nous, peuple Akyé, consacrés Akyés, Evêques, Prêtres religieux, religieuses venons vous traduire notre administration et félicitation. ‘’ Béya.’’

Anà Béyà, Néné Béya, Tsa Ninchi Gbô Béya.Boulé gnima eleùdjan, Dzeu Hiam Kabochi Nasin , Béyà.  epoùn Nidj ; Béya, Nàsin.

Félicitation pour tant d’années de fidélité, d’abnégation et d’engagement, dans le service exaltant à la suite du Christ Votre Epoux, Votre Maître et Seigneur.

-Mère Caroline, pour nous, consacrés akyé, votre cheminement, votre zèle apostolique, toute votre vie de religieuse est un enseignement, un témoignage éloquent de fidélité aux 3 vœux que vous avez prononcés il y a 50 ans.

Votre rigueur, sens la vie et de l’Eglise, votre leadership entrepreneurial et administratif à la tête de la congrégation

 

Des Sœurs Notre Dame de la Paix ont convaincu plus d’une personne. Merci.

Loin de nous, tout esprit de flatterie, Mère Caroline, nous voulons affirmer ici et maintenant que votre vie de religieuse charismatique est pour nous une école, spirituelle à promouvoir dans les centres de formation et séminaire.

Merci ma Mère pour ce que vous êtes pour nous, pour votre communauté, pour la fraternité des consacrés Akyé et pour toute l’Eglise. Nous sommes fiers de vous.

Fiers que l’une de nous donne un si bel exemple de témoignage de vie. Puisse votre vie servir d’exemple à tous les consacrés.

Que Dieu vous bénisse abondamment ma Mère.

Bonne fête.

Présidentes des consacrés Akyé.


DISCOURS DU PRESIDENT DU COMITE D’ORGANISATION DU JUBILE D’OR DE LA SŒUR CAROLINE CHIOGOU.

Eminence, Cardinal Jean -Pierre KUTWA Archevêque Métropolitain d’Abidjan.

Excellence, Monseigneur Joseph Aké, Archevêque de Gagnoa

Excellence, Monseigneur Paul Dakoury, évêque émérite de Grand- Bassam

Révérends Pères ;

Honorables responsables des communautés Méthodistes, Harristes, Musulmanes et Christianisme Céleste,

Honorables personnalités politiques ;

Monsieur le chef de village et sa notabilité,

Messieurs les chefs de famille,

Messieurs les chefs de générations,

Révérendes  sœurs,

Chers frères et sœurs,

Au terme de cette messe d’action de grâce du jubilé d’or de la Mère Caroline Chogou, nous voudrions tout simplement au nom du Père Curé-Recteur, PRESIDENT DU COMITE D’ORGANISATION , vous exprimer notre gratitude pour avoir honorer notre invitation par votre présence physique et vos nombreux soutiens spirituels , financiers et matériels qui ont contribué à l’organisation de cette cérémonie, merci infiniment. «  Bou nanci, nanci ». Et que le Seigneur fasse descendre sur vous ses grâces en abondance dans tous les compartiments de vos vies.

 

Après la messe nous vous prions de prendre part au petit partage que la Mère Caroline vous offre pour ne pas que vous défailliez en chemin au retour. Pour ce faire, nous avons trois (3)  sites pour la réception :

  1. La salle des festivités de la paroisse juste derrière l’autel, accueillera les personnalités suivantes :

– toutes les autorités politiques, administratives, coutumières, militaires, représentant ministre AKélé,  député maire, autorité religieuse, invités de la Mère, conseil des sœurs, conseil des prêtres et sœurs Akyé, chef d’entreprise, toutes autorités en vos rangs et grades et  prière restez sur place

  1.  Le jardin de Sœurs de la Communauté Mère dU Divin Amour accueillera : les prêtres religieux et religieuses et la congrégation Notre Dame de la Paix et les autres congrégations
  2.  La cour de l’école des sœurs Notre Dame des Apôtres accueillera :

Les invités,  des autres confessions religieuses.

Merci

PRESIDENT DU COMITE D’ORGANISATION