A la Une

  • RETRAITE ANNUELLE DIOCESAINE DU PRESBYTERIUM D'ABIDJAN

    RETRAITE ANNUELLE DIOCESAINE DU PRESBYTERIUM D'ABIDJAN

  • MESSE DE FIN DE MISSION DU PERE EMMANUEL ZABSONRE

    MESSE DE FIN DE MISSION DU PERE EMMANUEL ZABSONRE

  • Messe de fin de mission 2022 du Père Désiré Eliason

    Messe de fin de mission 2022 du Père Désiré Eliason

  • ARCHIDIOCESE D’ABIDJAN AFFECTATIONS DES PRETRES ANNEE PASTORALE 2022 – 2023

    ARCHIDIOCESE D’ABIDJAN AFFECTATIONS DES PRETRES ANNEE PASTORALE 2022 – 2023

CELEBRATION DES VŒUX PERPETUELS DE SŒUR REINE PATRICIA MEGNAN DANS LA CONGREGATION DES SŒURS NOTRE DAME DE LA PAIX

HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWàARCHEVEQUE D’ABIDJAN

Paroisse Saint Pierre de Blockhauss

Dimanche 21 août 2022

Chant : In tchin tchi li lo Whanthé tchi agnon salé wobo ngouwa sé (2) Nin non hinli lodo kawo nin non hinli loya liwo agnon salé wobo ngouwa sé

Monseigneur Jean Baptiste AKWADAN, Chapelain de Sa Sainteté
Monseigneur Richard Anou YAPO, Chapelain de Sa Sainteté
Révérend Père ADOMON Mobio Joseh, Curé de la paroisse Saint Pierre de Blockhauss
Révérende mère Christiane BAKA, Supérieure générale des sœurs Notre Dame de la Paix
Révérends Pères
Révérendes sœurs
Chers frères et sœurs en Christ,

Les paroles de ce chant que nous venons d’exécuter tous ensemble, ce sont elles qui me sont venues à l’esprit à l’occasion de cette célébration qui verra l’une des nôtres, notre fille Reine Patricia MEGNAN, offrir sa vie toute entière au Seigneur, par la profession de ses vœux perpétuels qui font de ce dimanche, un jour particulier pour elle ainsi que pour tout le village de Blockhauss ! Jour particulier certes, mais avant tout jour du Seigneur qui continue d’annoncer pour notre monde ses merveilles et à qui il convient de toujours rendre grâce, Lui notre sauveur et notre guide !

 Parce qu’Il est notre sauveur et notre guide à tous, d’un cœur unanime, rendons Lui grâce pour le don de la vie consacrée, ce bien précieux qui, comme un fleuve qui ne cesse de couler et d’offrir ses bienfaits, continue de susciter dans notre village de Blockhauss, encore et toujours des consacrés ! Disons Lui merci pour tous ceux qui les premiers hier, ont répondu à son appel ! Disons Lui encore merci pour ceux d’aujourd’hui qui s’inscrivent dans la droite ligne des premiers ! Disons Lui enfin merci pour ceux que sa bonté et sa grâce voudront bien encore donner à notre village et à son Eglise !

Parce qu’Il est notre sauveur et notre guide, sa Parole nous rejoint, elle qui sans cesse trace pour nous les chemins qui ouvrent à la vie, cette parole par laquelle Il nous indique ce qu’Il attend de chacun de nous ! Vraiment, il est bon pour nous, à la suite du cantique que nous avons pris ensemble, de Lui rendre toute la gloire. Et pour tant de bienfaits accordés par le Seigneur, que pouvons-nous Lui offrir en retour si ce n’est ce dont Lui-même nous a si généreusement gratifié, notre vie !

Chant : Binon man guê sehê. Binon man guê pohê min Whanthé kasé alé li êbrê monhi asémin Whanthé min Gnankan, lohi non min mo pohê.

Bien chère fille Reine Patricia,

Il y a peu, une étape importante de ta vie a été franchie par le rite de la profession religieuse. En nous rappelant que tout au long de la période de tes vœux temporaires dans la Congrégation des sœurs Notre Dame de la Paix, tu as découvert, avec la grâce de Dieu, les joies et les exigences d’une vie donnée toute entière au Seigneur, tu demandais à pouvoir faire aujourd’hui, profession perpétuelle dans cette famille religieuse, pour la gloire de Dieu et le service de l’Eglise. Que Dieu Lui-même entende nos prières pour toi et exauce les désirs de ton cœur, pour faire de toi, de ta vie, une offrande d’agréable odeur ! Cela passe par des renoncements mais aussi des engagements à prendre !

A propos de renoncements, la première lecture de ce jour nous en donne quelques-uns qu’il me plaît de relever ici. Dans cette lecture, un fait marquant est à souligner : l’exil et ses souffrances, le retour au pays et l’espérance du renouveau sont bien loin derrière le peuple de Dieu qui malheureusement, est retombé dans une forme de monotonie qui a pour conséquence l’apathie et le laisser-aller. Et si le prophète intervient, c’est justement pour que renaisse la flamme autrefois brandie par Israël qui reçoit par là même, la mission d’annoncer la gloire de Dieu qui concerne toute l’humanité.

Pour toi aussi et dans une certaine mesure, le temps du pré-noviciat et du noviciat est loin derrière toi désormais. La fête de ce jour en témoigne éloquemment ! Mais ta vie continue, et elle doit refléter dorénavant qu’il s’est produit quelque chose en toi et que tu ne resteras pas à la surface de l’engagement définitif que tu prends à la suite du Seigneur, engagement pour lequel nous avons répondu à ton invitation comme un seul homme. A ce titre, je voudrais t’inviter à deux renoncements dans le sillage de cette même lecture.

Bien chère fille,

Le premier renoncement, c’est l’apathie qui se définit comme l’incapacité d’être ému, de réagir ou encore l’absence d’énergie ! L’apathie est un bien vilain défaut contre lequel il faut lutter. Le second renoncement, c’est le laisser-aller qui marque pour celui qui s’y plaît, une absence de contrainte, une négligence dans l’attitude ou encore l’abandon des règles élémentaires de bonne conduite sur le plan du comportement. Tout comme pour l’apathie, tu dois fuir tout laisser-aller et ta consécration t’en fait désormais l’obligation !

Ces deux défauts, ce sont ceux qui ont fini par gagner le peuple de Dieu une fois revenu d’exil, alors qu’il croyait tout accompli pour désormais ! De même que Dieu ne pouvait se satisfaire de ces deux défauts pour son peuple hier, il en va de même à l’égard des consacrés aujourd’hui.

Apathie et laisser-aller sont le lot de ceux qui pensent que l’instant d’un baptême, d’une confirmation, d’un mariage, d’une ordination ou même de vœux perpétuels ont touché au but ! En réalité, quand l’on accepte et fait le choix de Dieu pour toute sa vie, c’est maintenant que tout doit devenir, non seulement chemin de conversion mais également et surtout, chemin de vie et de mission envers et pour les autres ! En effet, ceux qui ont fait le choix de se consacrer au Seigneur pour la vie, ont, comme pour les rescapés de la première lecture, une mission qui leur est confiée !

Puisque désormais tu feras partie de ces rescapés, merci de nous rappeler à la suite du Saint Pape Jean Paul II que ‘‘le premier devoir de la vie consacrée est de rendre visibles les merveilles opérées par Dieu dans la fragile humanité des personnes qu'il appelle. Plus que par les paroles, ces dernières témoignent de ces merveilles par le langage éloquent d'une existence transfigurée, capable de surprendre le monde, [et cela] … en ouvrant leur cœur à l'action de l'Esprit du Christ. Leur témoignage aide l'Église entière à se rappeler que le service gratuit de Dieu, qui vient en premier lieu, est rendu possible par la grâce du Christ communiquée au croyant par l'Esprit. C'est ainsi que sont annoncés au monde la paix qui vient du Père…’’

Et le Saint Pape de poursuivre : ‘‘les personnes consacrées seront missionnaires avant tout par le constant approfondissement de leur conscience d'avoir été appelées et choisies par Dieu, vers lequel elles doivent donc tourner toute leur vie et à qui elles doivent offrir tout ce qu'elles sont et tout ce qu'elles ont, en se libérant des entraves qui pourraient retarder la plénitude de leur réponse d'amour. Elles pourront devenir ainsi un signe authentique du Christ dans le monde. Leur style de vie doit aussi refléter l'idéal qu'elles professent, en se présentant comme des signes vivants de Dieu et des prédicateurs convaincants de l'Évangile, même si c'est souvent dans le silence.’’ Je t’invite donc à l’humilité car c’est bien le Seigneur qui t’a séduite et appelée à sa suite ! N’aies donc pas peur de ces détachements !

Chant : ‘‘Whanthé min ni gbré min nin pê lepan, kin hè san min mini hè djouman (bis) Lié min boué man mosé afétchoué é. Hê brênon eli min yaliwo…

Chers frères et sœurs,

Pour vous, je traduis : ‘‘Seigneur je suis pauvre et je n’ai personne. Mais tu m’as choisi pour faire ton œuvre. Enseigne-moi la sagesse pour que je puisse la transmettre à ton peuple. Tu es mon seul guide.’’  Ces paroles, je les place bien volontiers sur les lèvres de notre fille, sœur, nièce, amie. Elle a un désir, celui de vous transmettre ce qu’elle a reçu généreusement de Dieu : sa vie de consacrée.

Dans l’évangile, l’invitation à s’efforcer pour entrer par la porte étroite nous oblige à nous délester de nos bagages excédentaires et de toute forme d’obésité qui empêchent de passer par cette porte étroite. Cette invitation au délestage vaut bien sûr et peut-être avant tout pour la sœur Reine Patricia mais elle vaut également pour chacun de nous tous.

Bien souvent, les bagages excédentaires sont des colis, des commissions d’autres personnes comme nous savons si bien en faire quand l’un de nous part en voyage ! Je vous exhorte à l’aider en ne lui imposant pas plus qu’elle n’est capable de porter déjà ! Il y a des sollicitations qui finissent bien souvent en bagages excédentaires : au nom de Jésus, faites-lui l’économie de ces genres de bagages !

En parlant d’obésité, je pense à nos certitudes qui ne font aucune place à la nouveauté que le Christ apporte à notre humanité. Si nous sommes trop remplis de nous-mêmes, nous risquons de ne pas pouvoir passer par cette porte étroite qui nous ouvre sur la nouveauté apportée par Jésus ! Cette nouveauté, c’est ce que notre fille deviendra par sa consécration définitive à Dieu ! Aidons-la et faisons en sorte qu’elle puisse tenir fermement les engagements qui seront désormais les siens !

Chère fifille Reine,

De tout cœur, je prie et je souhaite que tu revoies désormais ton échelle de valeurs. Si dans la vie de tous les hommes il y a des choix fondamentaux, saches qu’il y a parmi ceux-ci des priorités ! Je t’exhorte à cultiver avec Jésus une amitié sincère et profonde. C’est cette amitié qui te permettra de vivre ta vocation profonde et de pouvoir suivre le Christ chaste, pauvre et obéissant.

Comme nous le verrons après la litanie des saints, suivre le Christ chaste c’est pour toi renoncer aux joies du foyer, de la maternité charnelle, des liens amoureux et affectifs désordonnés pour faire don de ton être à Dieu, libérant ainsi ton cœur et l’élargissant aux dimensions d’un amour universel, pour le service de Dieu, de l’Eglise et du monde.

Suivre le Christ pauvre c’est aussi pour toi désirer lui ressembler dans ta manière de disposer des biens matériels, intellectuels et spirituels, toutes choses que tu devras manifester à travers une vie simple, sobre et détachée. Cela suppose de renoncer à disposer et à user des biens sans l’accord de tes responsables pour vivre une vie de mise en commun, à l’exemple de la première communauté chrétienne.

Suivre le Christ obéissant, c’est enfin pour toi vouloir ressembler par toute ta vie à l’expérience de Jésus obéissant au Père. Cette obéissance passe par l’engagement à accepter et à vivre la volonté de Dieu manifestée à travers les constitutions dont les supérieures sont les garantes.

Voici les engagements auxquels tu souscris désormais ! Si pour le monde cela semble impossible, saches qu’avec Dieu, il n’y a rien d’impossible. C’est Lui qui t’a choisi pour faire son œuvre. Je prie pour qu’Il t’enseigne la sagesse nécessaire pour répondre à ta vocation. Mes prières t’accompagneront toujours ainsi que celles de tous ceux qui sont venus te soutenir !

Frères et sœurs,

En terminant, je voudrais confier à vos prières, la marche de votre fille, sœur et amie, à la suite du Seigneur. Unie étroitement au Christ son Seigneur et Maître, confiante en la prière fervente de chacun de nous, je ne doute point qu’elle sera une religieuse selon le cœur de Dieu, pour sa gloire et pour le salut de notre monde.

Que par l’intercession de la Vierge Marie, Notre Dame de la Paix, le Seigneur écoute en sa bonté vos prières ; qu’Il donne à chacun de vous la claire vision de ce qu’il doit faire et la force de l’accomplir, Lui qui règne avec le Père, en l’unité de L’Esprit-Saint, Dieu, pour les siècles des siècles, AMEN

Bonne fête à tous !

 

+ Jean Pierre Cardinal KUTWÃ,
Archevêque Métropolitain d’Abidjan


 NOUVELLE DE LA MESSE DU 21 AOUT 2022

 Aujourd’hui 21 août, 21ème dimanche du Temps Ordinaire de l’année C, nous sommes venus d’horizon divers avant tout, pour célébrer le Seigneur. Par ailleurs, la célébration de ce jour revêt un caractère spécial. En effet, l’Eucharistie de ce jour marque la profession perpétuelle de notre Sœur Reine Patricia MEGNAN, votre fille, dans la congrégation Notre Dame de la Paix. Depuis le 29 juin 2016 à Moossou, la jeune novice Reine Patricia s’est engagée dans notre famille religieuse par les vœux temporaires afin de suivre le Christ Chaste, Pauvre et Obéissant. Aujourd’hui après six ans années de cheminement avec nous, Sœur Reine Patricia a fait l’expérience de l’amour  et de la fidélité du Seigneur. Elle demande ainsi à s’engager pour toujours dans la Congrégation Notre Dame de la Paix afin de continuer son aventure avec le Christ. La Congrégation l’a également, jugée apte pour cet engagement.

Par la profession perpétuelle des conseils évangéliques de Chasteté, de Pauvreté et d’Obéissant à vivre en communauté, Sœur Reine Patricia va s’engager définitivement c’est-à-dire, pour toute la vie à suivre le Christ dans la barque des Sœurs Notre Dame de la Paix.

C’est ici dans son village Blockhaus qu’elle a voulu que la Supérieure Générale et toute la Congrégation viennent célébrer cet événement. Elle désire faire de vous ses parents les témoins privilégiés de son offrande au Seigneur, vous engageant ainsi à la soutenir dans la prière et dans la solidarité.

Eminence, Excellences, Révérends Pères, Révérends Frères, Révérendes Sœurs, chers Parents, chers Frères et Sœurs, voici la joyeuse nouvelle qui nous rassemble. Comme vous le remarquez, elle est bonne et même très bonne. Vœux perpétuels, signes de la présence des consacrées dans l’Eglise, moment de grâce et de bénédiction pour le village de Blockhaus. Puisse notre prière s’élever vers Dieu pour encore plus de vocations, car la moisson est abondante mais les ouvriers peu nombreux.

Que les grâces de cette Eucharistie nous aident à toujours rechercher l’unité dans l’Esprit par le lien de la Paix.

Bonne célébration eucharistique à tous et à toutes !

                                                          Sœur Marie-Pascaline OUATTARA


 MOT DE LA SŒUR REINE PATRICIA

 Eminence, nos Révérendissimes messeigneurs Richard Anou et Jean Baptiste Akwadan, tous deux Préalats de sa Sainteté, Révérends Pères, Révérends pasteurs, Révérends prédicateurs harristes, Révérendes sœurs, chers Frères consacrés, chers Frères et Sœurs en Christ, chers Frères et Sœurs des autres confessions religieuses, Honorables invités en vos rangs, grades et qualités.

En ce jour où le Seigneur me fait la grâce de m’appeler à mettre définitivement mes pas dans ses pas, une joie indicible envahie tout mon être. Alors que rien ne me prédisposait à la vie consacrée, la voix du Seigneur se fit entendre en moi un 16 août 2009, dans cette même église de Saint Pierre de  Blockhaus lors des vœux perpétuels d’une religieuse de Notre Dame de la Paix dont le nom est Sœur Sophie Julie Ahouré. Ainsi, avec la grâce de Dieu, à travers joie et difficulté, a commencé la marche à la suite du Seigneur jusqu’à ce jour de mes vœux définitifs. Je voudrais avant tout, lever les mains vers le très Haut, pour lui dire toute ma gratitude pour son immense amour pour ma pauvre personne. Oui je le loue pour sa grande fidélité jamais prise à défaut. Qu’il me soit permis d’adresser des mots de reconnaissance à ma famille biologique et particulièrement à ma défunte mère pour toute l’aide reçue d’elle. Mes vifs remerciements rejoignent ma famille religieuse Notre Dame de la Paix, avec à la tête ma Révérende Mère Supérieure générale pour m’avoir apportée l’encadrement nécessaire qui m’a permis d’arriver à ce jour. Je dis merci à la fraternité des prêtres et religieuses Atchans et plus spécialement ceux de Blockhaus pour tous les conseils et leurs chaleurs fraternelles. Je ne saurai oublier la famille Ahouré  de Mbadon et la famille du Pasteur Mobio Jacques Ruffin pour leurs précieux accompagnements. Je dis un sincère Merci à la chefferie de Blockhauss, aux catégories et à tout Blockhauss. Un vibrant Merci au comité d’organisation avec à sa tête Monsieur Diagou Gomont Dominique, épaulé par le Chef Chrétien Monsieur Diagou Jean Vénard qui  a tout mis en œuvre pour que la fête soit belle.

Merci à la chorale qui nous a fait vivre cette magnifique cérémonie.

Merci à vous tous qui avez répondu favorablement à mon invitation.

A tous et à chacun présent dans cette église, encore et encore Merci pour tout. Je voudrais compter sur vos prières pour que la nouvelle page qui s’ouvre pour moi soit remplie de choses merveilleuses qui correspondent à la volonté de celui que j’ai choisi comme époux, Jésus-Christ.

Je vous remercie.

                                                 Sœur Reine Patricia MEGNAN


MOT DE REMERCIEMENTS DE LA SUPERIEUR GENERALE

Eminence Monseigneur Jean-Pierre Cardinal KUTWA Archevêque métropolitain d’Abidjan, et Président de cette Eucharistie.

Révérend Monseigneur Jean-Baptiste AKWADAN Chapelain de sa Sainteté

Révérend Monseigneur Richard ANOU Chapelain de sa Sainteté

Révérend Père Joseph ADOMON, Curé de la Paroisse Saint Pierre de Blockhauss,

Révérends Pères, Révérends Frères,

Révérendes Sœurs,

Révérends Pasteurs et Prédicateurs des Eglise Sœurs,

Chers Parents,

Chers Amis,

Autorités Politiques, Administratives et coutumières,

Chers Frères et Sœurs venus de loin ou de près,

Au terme de cette célébration eucharistique marquant l’engagement définitif de notre Sœur Reine Patricia MEGNAN, il convient d’adresser mes remerciements à chacun de vous, à vous tous qui avez répondu à notre invitation.

A l’appel du Seigneur, vous êtes venus rendre grâce avec nous pour les merveilles de Dieu dans la vie de notre famille religieuse.

La célébration des vœux est un moment de grâce pour tout institut religieux. Aussi, voudrions-nous bénir le Seigneur. Nous le bénissons pour le don qu’il fait de Sœur Reine Patricia à notre Congrégation, qui est heureuse de l’accueillir pour toujours en son sein.

Merci à vous Eminence d’avoir accepté de présider cette messe et d’avoir été le premier témoin de cet événement. Merci pour votre homélie riche en conseils.

Merci d’être toujours à nos côtés et de nous accompagner dans notre mission d’annonce de l’Evangile de paix dans notre pays et ailleurs.

Un merci au Père Joseph ADOMON, Curé de la paroisse. Merci mon Père de nous avoir accueillies sur votre paroisse. Vous avez mobilisé toute la paroisse pour que la fête soit belle.

Que les grâces de cette Eucharistie se répandent sur vous, sur vos vicaires et sur tous vos paroissiens.

Merci à chacun de vous prêtres, religieux et religieuses, révérends pasteurs et prédicateurs, votre présence témoigne de la communion requise entre les disciples du Christ.

Merci à tout le village de Blockhauss. Merci aux parents de Sœur Reine Patricia pour le don de leur fille à l’Eglise. Elle n’aura ni argent ni or à vous donner, mais par sa prière et ses sacrifices, le Seigneur saura vous combler de ses grâces. Qu’il vous accorde la santé et la paix !

Sœur Reine Patricia, merci d’avoir accepté de t’engager dans cette aventure avec le Christ. Tu nous donnes l’occasion d’apprécier une fois de plus, l’amour de Dieu pour nous malgré nos limites. N’aies pas peur, il est avec nous et nous aide à toujours avancer en eau profonde. Il saura te guider jour après jour sur le chemin de la sainteté.

Merci à la chorale qui a soutenu notre prière par ces beaux cantiques.

A tous les jeunes qui entendent la douce voix du Seigneur, je voudrais lancer l’invitation à y répondre favorablement. Il y a de la joie à servir le Seigneur.

Merci à tous et à toutes et

Bonne fête !

                                                 Mère Christiane BAKA

                                          Supérieure Générale Notre Dame de la Paix.


 Mot du Curé

Frères et sœurs en Christ,

     Grande est ma joie, de prendre la parole au terme de cette belle célébration riche en couler et en piété, pour dire à Dieu Merci pour la grâce qu’Il a faite à notre sœur Reine Patricia MEGNAN d’être définitivement consacrée à Lui dans la famille religieuse des Sœurs Notre Dame de la Paix.

L’honneur me revient ensuite, de me tourner vers vous, Eminence, notre Père Archevêque, au nom de toute mon équipe pastorale, des deux conseils, du Chef Chrétien et au nom de toute la Communauté de Saint Pierre de Blockhaus, dont vous m’avez confié la charge, de vous traduire notre infinie gratitude. Merci à vous monsieur le Cardinal, Monseigneur Jean-Pierre KUTWAN, Prince de la Sainte Eglise Catholique pour votre présence parmi nous qui, à chaque fois procure joie et ranime notre force pour la marche à la suite du Christ.

Merci à vous nos Seigneurs Jean-Baptiste AKWADAN ET Richard ANOU, prélats de la sainteté le Pape François, pour votre présence. Merci pour tout ce que vous avez fait pour l’église catholique de Côte d’Ivoire et particulièrement pour l’église locale d’Abidjan. Que Dieu vous bénisse.

Nos remerciements vont aussi à votre endroit sœur Christiane BAKA, supérieure générale de la Congrégation Notre Dame de la Paix, avec vous, je rends grâce au Seigneur pour votre élection au rang de supérieure générale le mois dernier précisément le 21 juillet et voici qu’aujourd’hui, à un mois jour pour jour, vous recevez pour la première fois entre vos mains des vœux perpetuels et c’est où ? A Saint Pierre de Blockhaus, la pêche miraculeuse, que votre mandat soit sous le sceau de la pêche miraculeuse afin que la barque Notre Dame de la Paix avance davantage jusqu’au large pour une pêche vocationnelle fructueuse.

 Merci aussi à tous ces religieux et religieuses ici présents, particulièrement aux sœurs Notre Dame de la Paix.

A vous révérends Pères, je vous dis un grand merci pour votre  participation fraternelle et active à cette belle célébration liturgique.

Merci à la fraternité des prêtres, religieux, religieuses et séminaristes de Blockhaus, merci surtout pour votre implication spirituelle.

Grand merci à l’église Méthodiste unie et à l’église Harriste de Blockhaus pour votre présence fraternelle.

Merci à vous monsieur le Maire de la Commune de Cocody,

Distingués autorités politique, administratives et coutumières merci pour votre présence à nos côtés en ce grand jour de joie.

Merci à l’honorable chef du village de Blockhaus et à sa notabilité pour leur soutien.

A vous tous, illustres invités, chaleureux et vaillants fidèles de la paroisse Saint Pierre de Blockhaus, merci pour vos différentes contributions.

A toi révérende sœur, Reine Patricia MEGNAN, je dis, félicitation, avec les acclamations de l’Assemblée.

 Oui pour Dieu, tout est possible.

Tu es entrée au couvent un an après les vœux perpétuels de la sœur Julie, prononcés le 16 août 2009 ici même à Saint Pierre de Blockhaus. La sœur Julie t’est ouvert la porte, et voici que 13 ans après, toi aussi tu viens de prononcer tes vœux perpétuels ici à Saint Pierre de Blockhaus et en plus le jour de l’anniversaire de naissance de la sœur Julie. En Dieu, il n’y a point de hasard. Toi aussi ouvre par ton témoignage de vie la porte pour une vocation religieuse fructueuses partout où tu seras et spécialement ici à Blockhaus.

Merci au comité d’Organisation piloté par monsieur Dominique DIAGOU. Merci à vous et à toute votre équipe pour avoir  généreusement travaillé pour l’effectivité et la réussite de belle Célébration. Parler des autres membres. Merci à vous.

Merci aux générations Dougbo, Tchagba et Blesoué.

Merci à l’équipe médicale, aux agents de la sécurité, service d’ordre et accueil, fanfare, majorette, sacristain, enfant de chœur, lecteur, quêteuse, notre frère NK sono, les décoratrice, oui grand merci à la fusion des  chorales de notre Paroisse, à la commission enfance, au comité jeune. Peut-être que dans le chapelet des remerciements, j’ai oublié certaines personnes, Dieu lui, n’oublie personne, que Dieu lui-même vous dise merci à la mesure de sa bonté

Bonne fête à toutes et à tous.

                                                 Curé Père Joseph ADOMON


 

Mot du Président du Comité d’Organisation

Eminence Jean-Pierre Cardinal KUTWA,

Excellence Monseigneur Ignace BESSY,

Révérend Père  Monseigneur Jean-Baptiste AKWADON,

Révérend Père Monseigneur Richard ANOUH,

Excellence Monsieur Jean Marc YACE, Maire de la Commune de Cocody,

Monsieur Jean KACOU DIAGOU, chef Chrétien de la Paroisse Saint Pierre de Blockhaus,

Révérend Père ADOMON Mobio Joseph, Curé de la Paroisse Saint Pierre de Blockhaus,

Révérende Sœur Christiane BAKA Mère Supérieure de la Communauté Notre Dame de la Paix,

Révérends Pasteurs de l’Eglise Méthodiste Unie et de l’Eglise Harris,

Révérends Pères, Révérendes Sœurs,

Révérendes Sœurs de la Communauté Notre Dame de la Paix,

Distingués invités en vos rangs, grades et qualités,

Mesdames et Messieurs, Honorables invités,

Chers Frères et sœurs en Christ et en humanité,

Je vous salue respectueusement, dans le beau nom de Jésus !

Permettez-moi, avant tout propos, de rendre grâce à Dieu qui nous permet de nous réunir ce jour, dans cette belle Eglise, pour les vœux perpétuels de notre fille, Sœur Reine Patricia MEGNAN.

Qu’il soit loué !

Au nom du Comité d’Organisation et en ma qualité de Président dudit Comité, je voudrais réitérer nos sincères remerciements pour votre présence massive et qualitative.

Le Comité d’Organisation est composé de :

-       Père Curé, ADOMON Mobio Joseph,

-       Arthur MIEZAN,1er Vice-Président du Conseil pastoral paroissial

-       ATTA Adjoumani, 1er Vice-Président des Affaires Economiques

-       Norbert N’CHO, Chef du Village de Blockhaus

-       Gabriel ABOTCHA

-       Paul AKOUANI, Sacristain

-       Mathurin GOMON DIAGOU

-       Votre serviteur, Dominique Gnaba DIAGOU, Président du Comité

Cette petite équipe resserrée autour du Père Curé, mis tout en œuvre pour que cette cérémonie que nous vivons aujourd’hui, soit belle, fraternelle joyeuse et conviviale, à  l’image de Sœur Reine Patricia.

Que chacun des membres de ce Comité soit chaleureusement remercié, ils n’ont ménagé ni leur temps, ni leurs efforts pour nous offrir cette belle journée.

Un GRAND ET INFINI MERCI à notre bien aimé Eminence Jean-Pierre Cardinal KUTWA qui nous a fait confiance.

Nous espérons qu’il ne sera pas déçu.

Nos remerciements s’adressent à Monsieur le Maire Jean Marc YACE pour sa contribution.

Au Chef Chrétien Jean Kacou DIAGOU et son épouse pour leur généreuse contribution et implication.

Sans oublier les catégories Dougbos de Blockhaus, ainsi que la Chefferie et sa notabilité qui ont accepté, avec joie, d’offrir des rafraichissements.                  

Hon Nanci, nanci blomé, nanci oh !!!

Merci aux prestataires qui ont consenti de belles remises et à toutes les bonnes volontés qui ont apporté leur contribution de quelque manière que ce soit.

Toute organisation étant imparfaite, nous présentons humblement nos excuses pour les actes ou les mots qui ont pu offenser ou pour les imperfections constatées lors du déroulé de la cérémonie.

Les dispositions ont été prises pour qu’après la Table de la Parole qui a nourri nos âmes, nous puissions restaurer nos corps.

Un repas animé par des artistes sera servi dans la salle polyvalente, Cardinal KUTWA, aux invités  la Sœur Reine Patricia et de son Eminence munis de carton d’invitation

Surtout, ne partez pas sans avoir bu et mangé quelque chose en l’honneur de Sœur Reine Patricia.

En bordure de la lagune, derrière la Vierge Marie, la catégorie de sœur Reine Patricia reçoit ses invités.

Oui, « Pour Dieu, tout est possible »

FELICITATION Sœur Reine-Patricia !

Bonne Fête à toi !

Bonne fête à la Communauté Notre Dame de la Paix !

Bonne fête à tous !

Je vous remercie.

                      DIAGOU Gnaba Dominique

                  Président du Comité d’Organisation.