A la Une

  • LA NOUVELLE GROTTE NOTRE DAME DE LOURDES SANTE DES MALADES DE LA PAROISSE SAINTE CECILE LES VALLONS BENIE LE DIMANCHE 27 NOVEMBRE 2022 PAR LE CARDINAL JEAN-PIERRE KUTWAN

    LA NOUVELLE GROTTE NOTRE DAME DE LOURDES SANTE DES MALADES DE LA PAROISSE SAINTE CECILE LES...

  • LA PAROISSE CHRIST-ROI D'ALÉPÉ A CELEBRE SON JUBILE D'ARGENT (25 ANS)

    LA PAROISSE CHRIST-ROI D'ALÉPÉ A CELEBRE SON JUBILE D'ARGENT (25 ANS)

  • INSTALLATION DU CURE AKELE MAXIME DE LA PAROISSE SAINT PIERRE ET PAUL OGHLWAPO

    INSTALLATION DU CURE AKELE MAXIME DE LA PAROISSE SAINT PIERRE ET PAUL OGHLWAPO

  • LA JOURNEE NATIONALE ‘’JUSTICE, PAIX ET ENVIRONNEMENT 2022

    LA JOURNEE NATIONALE ‘’JUSTICE, PAIX ET ENVIRONNEMENT 2022

CELEBRATION DE LA TOUSSAINT 2022 A LA PAROISSE SAINT PIERRE DE BLOCKHAUSS

Le curé le père Joseph ADOMON présidait la messe et son vicaire DON Don David Arthur a prononcé l’homélie.

Le 02 novembre est le jour de la commémoration des défunts, n’étant pas un jour férié, les fidèles catholiques en profitent pour prier pour leurs parents défunts. Les photos des défunts sont exposées à l’angle de l’autel et bénies par le père curé.

Au terme de cette célébration, les paroissiens, venus nombreux ont convergé vers le cimetière pour bénédiction des tombes.

 

Père Jean-Baptiste DIAHOU

Homélie de la Toussaint Paroisse Saint Pierre de Blockhauss

 

Frères et sœurs, lorsque nous prenons le calendrier officiel de l’Eglise, nous constatons qu’il y a des saints ou saintes qui ne sont pas fêtés. Certains parmi nous diront qu’ils connaissent telle ou tel défunt qui a mené sur terre une vie exemplaire mais dont on ne prononce même pas le nom au compte des saints.

Mais rassurez-vous, l’Eglise n’oublie personne. Voilà pourquoi en ce 1er novembre marquant la solennité de Toussaint, l’Eglise nous donne de fêter tous les saints (connus et inconnus).

Chers frères, s’ils sont aujourd’hui appelés saints ou saintes, c’est parce que chacun dans sa mission a été le reflet du Christ au milieu des hommes.

Ces saints, aujourd’hui modèle de vie, de piété, de sainteté sont des hommes comme nous, ils sont tous chrétiens. Mais des chrétiens qui ont vécu pleinement et à fond l’Evangile reçu. Au point où ils bénéficient aujourd’hui de la félicité de Dieu.

En effet, par leur manière simple mais authentique de vivre en humanité, ils nous ont montré le visage de Dieu.  Ils nous ont permis de comprendre que la vie de sainteté n’est pas une illusion ou encore une idéologie mais une réalité. Une réalité qu’on peut réaliser par nos efforts personnels et la grâce de Dieu.

Frères et sœurs, la vie de sainteté est une réalité que nous devons (comme ces saints d’aujourd’hui) préparer dès maintenant. Ce, à travers de petites actions les uns envers les autres, les sacrifices quotidiens mais aussi et surtout à travers le combat spirituel : combat contre nous-mêmes, contre les dominations, les séductions de ce monde, les forces du mal, la persécution et l’injustice.

Le monde est déchaîné à tous les niveaux, dressé contre les enfants de Dieu et le combat devient de plus en plus difficile.

Mais aussi dure sera-t-il, ne nous décourageons pas, ne nous laissons pas abattre, ne changeons pas de ligne de conduite pour autant.

Il est vrai qu’une fois dans ce combat, il nous arrive de pleurer devant les cruautés, les méchancetés des hommes. Mais n’oublions pas que le Christ est là, toujours près de nous.

Il nous dira toujours « heureux », c’est-à-dire courage mon enfant, continue, tu y arriveras parce que le temps du bonheur n’est pas loin.

Bien aimés, les saints que nous fêtons aujourd’hui doivent nous inspirer dans la recherche de la sainteté : ils ont défendu leur foi au prix de leur vie ; et sans reculer devant les persécutions, devant les difficultés, ils ont mené jusqu’au bout leur combat : ils ont gravi la montagne du Seigneur, sans lever les mains ni les yeux vers des idoles. De toutes leurs forces, ils ont recherché la face du Seigneur jusqu’à obtenir de lui sa bénédiction et sa justice.

Tout au long de leur existence terrestre, ils se sont fait pauvres (de cœur) afin qu’ils reçoivent aujourd’hui le Royaume de Dieu en héritage.

« Heureux les pauvres de cœur, car le Royaume des Cieux est à eux »

Frères et sœurs, il n’est pas là une question d’idéologie de pauvreté matérielle mais de cœur. Les pauvres ici sont ceux qui n’ont pas le cœur fier, ni le regard hautain qui ne poursuivent ni grands desseins ni merveilles qui dépassent comme le dit le Ps 130. La qualité dont il est question ici c’est l’esprit de pauvreté, c’est-à-dire la qualité de celui qui a besoin de Dieu, celui qui reçoit tout de Dieu. Comme un cadeau, celui qui prie humblement et qui attend de Dieu et de lui seul. Cette qualité d’esprit attire naturellement les autres béatitudes dont parle l’Evangile : être capable de miséricorde, c’est-à-dire de pardon et de compassion, être artisan de paix, être doux ou non violent, être affamé et assoiffé de la justice. Tous ces talents, nous ne pouvons pas les mettre au service de l’Eglise, de nos frères et sœurs que lorsque nous les recevons de cet esprit de pauvreté.

En clair, la première béatitude c’est elle qui nous permet de recevoir toutes les autres.

Les pauvres de cœur sont ceux qui mettent leur confiance en Dieu. Alors frères et sœurs en Christ, mettez votre confiance en Dieu et il vous comblera de ses richesses.

Le monde cherche le bonheur dans l’avoir, le pouvoir, la connaissance. Mais nous les enfants de Dieu, cherchons notre bonheur en ce Dieu qui est amour, tendresse et miséricordieux.

Dans nos sociétés actuelles où la vie devient de plus en plus difficile, de plus en plus cruelle, implorons la miséricorde de Dieu, afin qu’il nous rende par sa grâce, capable de sainteté.

Bonne fête à tous nos saints  (patrons).

Père Arthur David DON DON

Vicaire à Saint Pierre de Blockhauss