BJ Wonderful Blinds - модуль joomla Новости

Dimanche 16 mai 2021 7e Dimanche de Pâques Année B L’Unité des Chrétiens, testament du Christ

 

  1. 1.      L’Unité des chrétiens a sa Source dans l’Unité du Père et du Fils

L’extrait de l’Évangile de ce dimanche est une partie de la grande prière de Jésus dite sacerdotale. En effet, avant de se séparer physiquement et définitivement de ses disciples, le Christ leur laisse son Testament dans une grande prière adressée à son Père. Dans sa prière, il présente ses disciples à son Père sous forme de recommandation. Il y insistera sur leur unité comme socle et crédibilité du message qu’ils auront à annoncer au monde. Il demande au Père de préserver leur Unité qui découle même de l’Unité entre le Père et le Fils et de son Saint Nom, le Nom de Dieu qu’il porte. On le sait Jésus veut dire « Le Seigneur-Sauve ». Toute sa vie durant, il n’a cessé d’inviter les disciples à la vigilance contre tout ce qui aurait pu les diviser en l’occurrence le désir et la volonté d’avoir les meilleures ou premières places, le désir du pouvoir voire de la domination. Ils en étaient obsédés à tel point qu’ils ne prêtaient aucune attention aux graves et solennelles révélations du Christ sur sa passion, sa mort humiliante et sa résurrection (cf. Matthieu 20, 17-28 ; Marc 10, 42-44 ; Matthieu 23,11). L’unité de son Groupe a été l’un de ses soucis majeurs car en nous il y a cette aspiration à la concurrence, au m’as-tu-vu quelque fois au détriment des autres et en employant des moyens illicites et en empruntant de mauvais chemins comme la délation, la calomnie, le mensonge, l’hypocrisie, etc. Voilà pourquoi au soir de sa vie terrestre, après avoir accompli la volonté de son Père, il lui confiera ses disciples, leur vie future et leur Unité. Les dernières paroles du Christ sont le testament qu’il nous laisse : le vœu que nous demeurions unis dans son Saint Nom que nous confessons tous et toutes.

L’unité des chrétiens est nécessaire et vitale à plus d’un titre. L’unité des chrétiens est source de Joie, la Joie de se sentir frères et sœurs dans la profession d’une même foi en Jésus Christ. Comme le dit le Psaume 133, 1 « Oui, il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis ! » Ensuite, elle les préserve contre les attaques du monde. L’unité est une Force contre les attaques du Mauvais et du Monde. Plus les chrétiens seront unis, plus leur foi sera forte, chacun sera porté par la foi et la prière de toute la communauté des frères et sœurs en Christ. Enfin, l’unité des chrétiens est cause de leur sanctification dans la Vérité de la Parole de Dieu. La Parole demeure le ciment de notre unité en Jésus. De plus, la communion des chrétiens, reflet de leur amour vrai et authentique qui trouve son origine dans l’amour de Dieu, donne de la crédibilité au message annoncé (1 Jean 4, 11-16). La division des chrétiens est par conséquent un contre-témoignage. Car comment parler d’Amour si les chrétiens se nourrissaient de haine ? Comment annoncer le pardon si c’est le désir de vengeance qui transparaissait dans nos faits et gestes et nos paroles ?

Aussi, vu l’importance de l’Unité dans l’expression de notre foi, comment en vivre ?

  1. 2.      Comment vivre concrètement l’Unité entre tous

 

Il s’agit ici de faire ressortir les éléments favorisant l’unité, source d’un véritable vivre-ensemble ecclésial et social. Je voudrais en énumérer quelques-uns :

-          Le respect de l’autre :

Le respect de l’autre est primordial dans l’harmonisation des rapports entre les uns et les autres. Il se traduit concrètement par la volonté de connaître l’autre, son acceptation tel qu’il est avec sa personnalité, son histoire, son vécu, sa singularité. L’autre ne sera jamais moi et je ne serai jamais l’autre. L’unité n’est donc pas la fusion encore moins l’uniformité des caractères. L’unité se réalise dans l’ouverture à l’autre par la capacité à accueillir la différenciation sociale source de richesse. L’addition des particularités enrichit le vivre-ensemble en Église.

-          La Communication :

La Communication est l’habilitation à dialoguer avec autrui. Elle nécessite une écoute attentive, soutenue et régulière. Je me tais lorsque l’autre parle. L’autre se tait quand je parle. La bonne communication se nourrit de vérité car le mensonge est un poison qui tue la vie au sein de tout groupe humain (Église, famille, association, professionnel). Mais il faut savoir dire la vérité avec une éloquence langagière sans mépriser, ni humilier l’autre même quand il a tort.

-          L’humilité :

L’humilité est une force face à la violence, l’arrogance, l’orgueil. C’est la capacité à se faire petit, le serviteur des autres. Paul le dit si bien en ces termes : « Ayez assez d’humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes » (Ph 2,3). Ou encore Jésus lui-même : « Celui qui veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous. Celui qui veut être le plus grand, qu’il soit le serviteur de tous » (Matthieu 20, 27). Il s’agit donc de reconnaître ce que l’autre a sans déprécier mes talents et d’éviter ainsi toute forme de comparaison inutile, de jugement de soi par rapport aux autres, de jalousie ou d’envie.

L’unité est donc essentielle dans notre identification au Christ et notre témoignage chrétien. Si nous ne sommes pas unis les uns les autres, notre christianisme serait de la pure hypocrisie pour ne pas dire une arnaque, une tromperie.

Que l’Esprit Saint nous aide à mettre en place des mécanismes favorisant l’entente et la communion entre tous. Qu’il consume totalement en nous tout germe de division par la parole ou le comportement.

Dieu nous bénisse tous abondamment. Bon dimanche.

Père Sylvain du Saint Nom de Jésus, Vicaire, Paroisse Sainte Famille, Riviera 2

 

 

 

 

 

PrintEmail