LE POUVOIR EN JESUS CHRIST EST UN SERVICE

Dimanche 17 octobre 2021,29e Semaine du Temps Ordinaire, Année B, Année Impaire. Couleur liturgique: Vert. 

Face à la logique du pouvoir, de l'autorité qui habite les disciples et qui pourrait nous habiter aussi, la Parole de Dieu nous propose la logique de la Croix (Isaïe 53,10-11)et de l'abaissement(Marc 10,35-45).La croix est présente dans la vie du Christ, le Serviteur souffrant qui ne revendique rien comme autorité mais qui accepte de souffrir l'humiliation, les moqueries en vue de notre Salut. Par ses souffrances, il nous obtient la vie éternelle. Le chrétien, disciple du Christ, par son oui doit comprendre que la Croix est enracinée dans sa vie. Il ne pourra pas s'en défaire car elle fait partie de son être de baptisé. La souffrance, les difficultés, les situations humiliantes, les contrariétés sont et seront présentes dans sa vie. Mais il n'est pas seul car le Christ les a déjà portées avec lui et pour lui: "Venez à moi vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous procurerai le repos" (Matthieu 11,28-30). Au cœur de nos épreuves, gardons le cap de la foi et de l'espérance en Jésus Christ. Il se souvient toujours de nous.

De plus, sur la Croix, s'exprime véritablement et réellement le ministère du Christ comme service, service du don de soi aux Hommes. En effet, "il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis " (Jean 15 13), c'est-à-dire sa disponibilité, ses talents et autres compétences. C'est en cela que nous sommes interpellés vivement par l'Évangile du jour. Notre autorité doit se comprendre et se vivre à la Lumière de la Croix en nous mettant au service de nos frères et sœurs en l'occurrence des plus pauvres, des malades, de ceux qui vivent dans la précarité, etc. Apprenons donc du haut de notre autorité à nous abaisser jusqu'à eux pour les aider à retrouver leur dignité d'hommes et de femmes et à les respecter. Car le sens premier de l'autorité, c'est de conduire les autres à leur épanouissement total. Par conséquent ne nous servons pas d'eux pour nos propres intérêts mais servons-les sans rien attendre d'eux quelque chose en retour. Seul Dieu pourra nous récompenser. Je rêve de voir un jour un président de la république servir ses ministres, un ministre servir ses collaborateurs, un employeur se plier en quatre pour ses employés. Ce sera une belle preuve d'humilité et de grandeur. En effet, se mettre au service des autres, des plus petits que soi, n'est pas une honte. C'est être simplement humain. Or tous, "grands" ou "petits", nous sommes des êtres humains, avec une égale dignité. L'orgueil et l'ego sont donc inutiles dans les rapports humains.

 

Dans la quête légitime de l'autorité et du pouvoir et dans leur exercice, tenons compte des aspirations légitimes des autres en faisant preuve d'humilité pour éviter l'abus du pouvoir et les conflits qui en découleraient. Parfois les conflits pour la première place sont dus à l'envie, la jalousie, la méchanceté présente dans nos cœurs. Tout cela se mue en délation, médisance ou calomnie, parfois en des menaces verbales ou physiques ou encore en des pratiques occultes ou de magies pour tuer l'autre et prendre sa place que l'on convoite. La Parole de Dieu nous invite à une véritable conversion du cœur pour vivre simplement et humblement.

Que le Seigneur par sa Parole grave de manière indélébile dans nos cœurs et dans nos consciences l'humilité. Qu'il demeure à jamais pour nous  un appui, un bouclier et le soutien indéfectible de notre foi dans nos moments difficiles. Que sa Grâce nous inonde de ses bienfaits. Merveilleux dimanche à nous tous. Dieu nous bénisse abondamment.

Père Sylvain du St Nom de Jésus

Vicaire Paroisse Sainte Famille Riviera II  Abidjan Côte d'Ivoire.

PrintEmail