Samedi 19 novembre 2022,33e semaine du Temps Ordinaire,Année C,Année Paire.Férie.Couleur liturgique:Vert

La question des Sadducéens à Jésus relative à une possible vie matrimoniale dans l'éternité est révélatrice du désir de l'Homme de savoir ce qui se passera ou pourrait se passer après notre mort(Luc 20,27-40).Est-ce nécessaire ou utile? Dans sa réponse, Jésus affirme que la résurrection n'est pas la suite ni le prolongement de notre réalité terrestre. La résurrection nous exprime le caractère éphémère ou passager de la matière et la force de la vie sur la mort. Si elle n'est pas le prolongement de la vie terrestre, c'est parce que le nouveau mode d'existence découlant de la résurrection n'est plus soumis aux contingences du temps et nous ouvre à l'universel. La résurrection nous exhorte à aller au-delà des liens purement familiers pour nous ouvrir à d'autres liens beaucoup plus larges. La résurrection déclare enfin que nous sommes appelés à être des vivants, vivants sur la terre, vivants au Ciel. Être vivants sur terre, c'est être capables de faire ce qui est bon et bien en luttant contre toutes les formes de mort. Puisse le Seigneur nous éviter les questions inutiles et nous aider à aller à l'essentiel: faire la volonté de Dieu. Dieu nous bénisse abondamment.

Agréable week-end.

Père Sylvain KOUASSI, Paroisse Sainte Famille Riviera II

PrintEmail