SAINTE JEANNE D'ARC

Le Curé PP.SOUROUKOU Kobenan Raphaël
Vicaire(s) pp.KANGA N'TAKPE Kouassi Jean Jacques Désiré, ESMEL Mélèdje Koryaffou-Ly Adou Emmanuel .
Contact Adresse:
Email:
Tel de la paroisse : 0748303072 / 0102807969
Horaires de messe

Messes

Samedi : 18h30

Dimanche : 06h30 ; 08h00 ; 09h30 et 18h30

Confessions

Jeudi : 16h30 à 19h00

Samedi : 17h00 à 18h00

HISTORIQUE DE LA PAROISSE SAINTE JEANNE-D’ARC

A l’occasion de la célébration du cinquantenaire, il nous semble nécessaire de mettre à votre disposition l’histoire de notre paroisse.

Avant 1936, il existait déjà une paroisse appelée Sainte Jeanne-d’Arc qui était animée par les prêtres de la paroisse Saint Paul du Plateau. Une seule messe était dite les dimanches et jours de fête.

L’ARRIVEE DES PREMIERES AUTORITES RELIGIEUSES

Par le déguerpissement de la population Cocody d’Abidjan, installée sur le terrain entre le grand marché du Plateau et la Cathédrale Saint-Paul d’Abidjan et par le transfert de la capitale (Bingerville), la population d’Anoumanbo (actuel Treichville) augmenta. Alors les autorités religieuses jugèrent bon d’installer les prêtres à demeure à Treichville et fondèrent en 1935 une mission catholique autonome détachée de la mission Saint Paul du Plateau.

L’ARRIVEE DU PERE REY

Le premier supérieur de cette communauté autonome chrétienne, le Révérend Père Paul REY, prit son poste le 06 Octobre 1936 à Treichville. Le Révérend Père REY s’installa au cœur de Treichville, entre les avenues 13 et 14 et les rues 10 et 11. Les limites de la mission naissante

-         Au nord, la lagune et le territoire de la mission Saint-Paul ;

-         Au sud l’océan atlantique

-         Au sud-est, le territoire de la mission catholique Sacré-Cœur de Grand-Bassam ;

-         Au sud-ouest le territoire de la mission catholique Saint-Pierre de Jacqueville.

Dès son installation et devant l’exiguïté du terrain de la mission, le R.P. REY entreprit des démarches pour trouver en dehors de Treichville de ce moment là, un terrain plus vaste qu’il se fit acquérir par le vicariat apostolique. Ce fut un seul terrain sur lequel sont installé aujourd’hui l’école Saint-Jean Bosco, le collège du même nom, la paroisse Notre-Dame de Treichville et la Maison des sœurs. Ce terrain fut plus tard traversé par l’avenue 21 (avenue Ouézzin-Coulibaly).

LE BATIMENT ACTUEL

La chapelle d’alors n’étant plus fonctionnelle, elle avait été rasée et remplacé par le bâtiment actuel en 1964 par les Pères Franciscains ; le Révérend père Regisllément étant Curé. Ce bâtiment continue à être restauré, des salles de réunion ont été construites sur le terrain appartenant à la paroisse. Le Curé l’Abbé Gustave DIAMBRA fut le maitre d’œuvre de la construction. Les travaux de cette construction ont duré plusieurs années par la faute de l’entrepreneur qui aurait détourné les fonds avancés. Cette situation a conduit la paroisse à poursuivre l’entrepreneur en justice. Mais la perspicacité du Curé Macaire DANHO a permis de mettre l’édifice en utilisation après sa bénédiction par Monseigneur Paul DAKOURY, le Dimanche 3 Mars 1985.

EVANGELISATION

Le Révérend Père REY fut de nombreuses réalisations sur le plan de l’évangélisation. Il organisera le catéchisme en plusieurs langues se réservant le catéchisme en Français. Il lança pour la première fois en Côte d’Ivoire la J.OC. (Jeune Ouvrière Catholique) parmi les adultes du moment puis parmi les jeunes.  Le premier noyau de ce mouvement avait pour Président feu Jean DELAFOSSE, feu Imboua NIAVA fut le secrétaire et feu Joseph ABOKAN, le trésorier. Trois des premiers jocistes Messieurs Albert Imboua NIAVA, Robert ROUX et Frédéric YOBOUET firent un voyage en France en 1939 pour participer à Rome au congrès de la J.O.C. d’expression française. Le voyage de France à Rome n’eut pas lieu en raison de la déclaration de guerre. Cette initiative fut l’œuvre de du R.P. REY qui en assuma les démarches avec le concours du R.P. Daruis DUHIL. La J.O.C. est un mouvement qui concerne les jeunes non mariés. Ainsi, les adultes des premiers moments passèrent la main et laissèrent la gestion du mouvement aux jeunes.

Les adultes constituaient la L.O.C. qui est mouvement né de la guerre selon les principes chrétiens de la J.O.C. La L.O.C., en raison des conditions complexes soulevés par la guerre 1939-1945 a été transformé par la suite en mouvement populaires des familles. Ce mouvement ne tarda pas à devenir A.C.F.

PROGRAMME ET HORAIRE DES MESSES

Messes

Samedi : 18h30

Dimanche : 06h30 ; 08h00 ; 09h30 et 18h30

Confessions

Jeudi : 16h30 à 19h00

Samedi : 17h00 à 18h00

Contact de la paroisse : 0748303072 / 0102807969

ImprimerE-mail