Vendredi 12 avril 2024,2e semaine du Temps Pascal.Année B.Férie.Couleur liturgique: Blanc

Dans le récit de la multiplication des pains en Jean 6,1-15, est mis en lumière le rapport étroit entre Dieu et l'Homme dans le Salut des Hommes. En effet, Jésus voudrait nourrir la foule nombreuse qui le suit. Pour le faire, il va se servir de quelques pains et poissons donnés par un jeune garçon. Dieu voudrait agir pour nous et non pas sans nous.Il attend que nous lui apportions quelque chose de nous à savoir notre disponibilité. Car si Dieu nous sauve, l'Homme est coopérateur de son salut. En effet,l'action de Dieu suppose et nécessite que l'Homme s'ouvre à cette action librement et volontairement. Dieu ne force personne. Dieu n'attend pas non plus que nous cherchions à lui offrir quelque chose d'extraordinaire. Il voudrait que nous lui présentions nos quelques pains et poissons, c'est-à-dire nos vies avec ce qu'elles ont de fragilités, de simple. Dieu seul pourra nous combler au-delà de toutes nos attentes. Donnons à Dieu ce que nous sommes et ce que nous avons même si nous pensons que c'est insignifiant. Dieu seul saura comment en faire quelque chose de grand. Que sa Parole fasse merveille dans nos vies et nous remplisse d'un bonheur sans fin.Fructueuse journée. Dieu nous bénisse abondamment.

Père Sylvain KOUASSI,
Paroisse Sainte Famille Riviera II.

PrintEmail