Arrivée de la dépouille de Mgr Madtha

Vive émotion à l’aéroport, hier

Décédé le samedi 8 décembre2012,des suites d’un grave accident de la circulationà quelques Km de Man,lecorps deAmbrose Madthaaététransféré àAbidjan. Que d’émotions à l’aéroport Félix Houphouët Boigny

MgrAmbrose Madtha ne célébrera pasla fête de Noëlavec les siens. Lesamedi 8 décembre2012, jour de la solennité de l’Immaculée Conception, en ce temps de l’Avent, il a plu au Seigneur de rappelerauprès delui, cet humble et grand serviteur de Dieu. Un décès survenu àla suite d’un grave accident de la circulation à 8 km de Man. Son corpstransporté au CHR de Man a été transféréce dimanche 9 décembre à Abidjan. Là, que d’émotions ! Mgr Jean Pierre Kutwa à la tête d’une forte délégation des membres du Clergé, des religieuses inconsolables, des membres du gouvernement conduits par le Premier ministre Kablan Duncan représentant le chef de l’Etatabsent du pays, ainsi que le corps diplomatique étaient présents à l’aéroport FHB d’Abidjan. Ces personnalitéstotalement affligées ont attendu dans le recueillement au salon d’honneurla dépouille mortelle du représentant du Pape en Côte d’Ivoire. Dehors, dans la cours, le Père Yedoh Lath Lambert,curé de la paroisse Sainte Anne de Port Bouëtconduit la prière avec ungroupe de fidèles catholiques, témoins de cette douloureuse épreuve pour confier l’âme du défunt au Père Céleste. Il est environ 14 heureslorsque l’avion affrété par le gouvernement Ivoirien ettransportant le corps du diplomate se pose sur le tarmac de l’aéroport Félix Houphouët Boigny. Le premier à foulerle sol abidjanais,après ce périple, le PèreRoberto Campisi Secrétaire de Mgr Ambrose Madtha, sorti vivant de l’accident mortel. Le visage grave, marqué par les stigmates encore visibles sur lefront et surses bras, iltombe dans les bras de Mgr Jean Pierre Kutwa et fond en larmes. L’émotion est à son comble.Aucune autorité religieuse et politique présente ne pouvait rester insensible devant les larmes du plus proche collaborateur du Nonce. Une autre rescapée de cet accident, SœurKaboré Béatrice, insoutenable et encore sous le choc.Ces deux ont été conduits par la suite à la Pisam pour des soins. Mais pour les hommes de Dieu présents cet après- midi à l’Aéroport et particulièrement pour Mgr Kutwa qui a fait les premières oraisons funèbressur le cercueil, il faut d’abord et surtout beaucoup de prières pour le disparu. C’est donc à juste titre que la salle B de l’Ivosep où attendaient déjà Nosseigneurs Bruno Kouamé, l’émérite d’Abengourou et Jean Jacques Koffi oi Koffi de San Pedro accueille l’Evêque décédé pour un temps de prière dirigé par le Père Jérémie Aka Alofa, secrétaire de la Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire: « Les mots me manquent, la douleur est grande. Que Dieu accepte notresilence comme une prière pour le Nonce», a déclaré le Père Jérémie Alofa, la voix étreinte par l’émotion. A sa suite,prenant la parole au nom de l’Eglise Catholique, Mgr Kutwa a exprimé sa gratitude au gouvernement ivoirien, au corps diplomatique et à toutes les personnes anonymes qui sont venus spontanément soutenir l’Eglise catholique en deuil. « Nous sommes touchés par cette marque d’attention, ce qu’il faut, c’est la miséricorde de Dieu. Il faut supplier Dieu pour la Côte d’Ivoire qui recherche la paix car Mgr Madtha s’est battu jour et nuit pour que ce pays retrouve la paix », a rappelé l’Archevêque d’Abidjan. En attendant le programme officiel de ses obsèques, les ivoiriens sont invités à demeurer dans laprière pour le désormais ex- représentant du Saint Père en Côte d’Ivoire. « A partir de lundi, nous verrons avec le Vatican s’il faut rapatrierlecorps ou l’enterrer chez nous », a ajouté l’Archevêque. Rappel : Le diplomate s’étaitrendule vendredi 7 décembre2012pour conférerl’ordination sacerdotaleà des jeunes du diocèse d’Odienné non sansvisiter la Cathédrale de ladite ville. Selon le programme initial, le Nonce devait y séjournerjusqu’au dimanche 9 décembre. Et contre toute attente, sanssavoirqu’il avait rendez- vous avec la mort, Il décide de quitter Odiennéle samedi 8 décembrepourune célébration Eucharistique à Duekoué. Mais avant, soucieux de partager les moments de joie de ses collaborateurs, le Représentant du Saint Père souhaitait saluer Mgr Joseph Teki, l’Evêque Emérite de Man qui célèbre dans quelques joursson quatre- vingtième anniversairede naissance. Hélas, il n’arrivera jamais à destination.


Rose Kouadio

PrintEmail