BJ Wonderful Blinds - модуль joomla Новости

A la Une

  • HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DES ORDINATIONS DIACONALES 1Tm3, 8-13/ Mt 13, 24-43 Cathédrale Saint Paul Plateau Abidjan le 8 juillet 2017

    HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DES ORDINATIONS...

  • HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIEERE KUTWÃ ARCHEVËQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA MESSE ANNIVERSAIRE DE DECES DE MONSEIGNEUR JUSTO MULLOR GARCIA

    HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIEERE KUTWÃ ARCHEVËQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA MESSE ANNIVERSAIRE...

  • HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA CONFIRMATION DES JEUNES DE L’ARCHIDIOCESE D’ABIDJAN 2017

    HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA CONFIRMATION DES...

  • MESSAGE SUR LA FOI CHRETIENNE ET LA FRANC-MAҪONNERIE

    MESSAGE SUR LA FOI CHRETIENNE ET LA FRANC-MAҪONNERIE

« Le corrompu irrite Dieu et scandalise la société »

2014-06-17 Radio Vatican

(Radio Vatican) «Le corrompu irrite Dieu et fait pécher le peuple». C’est ce qu’a souligné le Pape François lors de la messe célébrée en la chapelle de la maison Sainte-Marthe et il s’est à nouveau attardé sur le martyr de Nabot, raconté dans le Premier Livre des Rois. Le Pape a répété que pour les corrompus, il n’y a qu’une seule voie de sortie: «demander pardon», car autrement, ils rencontreront la malédiction de Dieu.


Lorsque quelqu’un «entre» dans «la voie de la corruption», «il enlève la vie, usurpe et se vend». Le Pape François revient sur une vibrante dénonciation de la corruption. La Première Lecture du jour se concentre sur le meurtre de Nabot décrété sur ordre du roi Achab qui s’est emparé de sa vigne. Le prophète Élie, annote le Pape, déclare qu’Achab le corrompu s’est «vendu». C’est comme s’il «arrêtait d’être une personne et devenait une marchandise», «à vendre et acheter»:
«C’est la définition: une marchandise! Que fera ensuite le Seigneur avec les corrompus, quelque soit la corruption ?…Hier, nous avons dit qu’il en existait trois types, trois groupes : les corrompus de la politique, du monde des affaires et de la vie ecclésiastique. Tous les trois font du mal aux innocents, aux pauvres car ce sont les pauvres qui paient la fête des corrompus ! C’est à leur compte. Le Seigneur dit clairement ce qu’il fera : « Je vais faire venir le malheur sur toi et je te balaierai. J’exterminerai quiconque appartient à Achab, celui qui est esclave et celui qui est libre en Israël».
Les oiseaux du ciel te dévoreront !

«Le corrompu- poursuit le Pape- irrite Dieu et fait pécher le peuple!» Jésus, poursuit-il, l’a clairement dit : celui «qui crée un scandale fait mieux de se jeter à la mer», le corrompu «scandalise la société, scandalise le peuple de Dieu». Le Seigneur préannonce donc le châtiment pour les corrompus «car ils scandalisent et exploitent ceux qui ne peuvent pas se défendre, ils les rendent esclaves» : «Les oiseaux du ciel te dévoreront». Le corrompu, poursuit François, «se vend pour faire du mal, mais il ne le sait pas : il croit qu’il se vend pour avoir plus d’argent, plus de pouvoir». Mais, répète le Pape, en réalité «il se vend pour faire du mal, pour tuer». C’est pour cela qu’il avertit : «Lorsque nous disons : Cet homme est corrompu ; cette femme est corrompue …Mais arrêtons nous un moment : « As-tu les preuves ?» Car, met en évidence le Pape, «dire à une personne qu’il ou elle est corrompu (e) : c’est dire «qu’elle est condamnée et que le Seigneur l’a chassée» :
Les corrompus ne sont pas seulement des traîtres mais plus que cela. La première chose dans la définition du corrompu, c’est qu’il vole, qu’il tue. La deuxième chose : qu’est-ce qui revient aux corrompus ? C’est la malédiction de Dieu car ils ont exploités les innocents, ceux qui ne peuvent pas se défendre et ils l’ont fait avec des gants blancs, de loin, sans se salir les mains. La troisième chose : il y a-t-il une voie de sortie, une porte de sortie pour les corrompus ? Oui ! Lorsqu’il entendit de telles paroles, Achab déchira ses vêtements, endossa un sac sur son corps et se mit à jeuner. Il se coucha avec son sac et marchait la tête basse. Il commença à faire «pénitence».
Les corrompus doivent demander pardon
Ceci, met en évidence le Pape, «est la porte de sortie pour les corrompus, les corrompus de la politique, les corrompus du monde des affaires et les corrompus de la vie ecclésiastique : demander pardon! Et, ajoute t’il, «cela plaît au Seigneur». Le Seigneur, souligne t’il encore, «pardonne mais il pardonne lorsque les corrompus» font «ce qu’a fait Zachée : «J’ai volé, Seigneur ! Je donnerai quatre fois ce que j’ai volé !».
«Lorsque nous lisons sur les journaux que celui-ci est corrompu, que cet autre-là est corrompu, qu’il a commis tel acte de corruption, que le pot-de-vin va par ici et par là et que tant de choses sont commises par les prélats, comme chrétiens, notre devoir est de demander pardon pour eux afin que le Seigneur leur donne la grâce de se repentir et qu’ils ne meurent pas avec le cœur corrompu…» «Condamner les corrompus, oui», a conclu le Pape, «demander la grâce de ne pas devenir corrompus, oui !» et aussi, «prier pour leur conversion !».