BJ Wonderful Blinds - модуль joomla Новости

A la Une

  • HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ  ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA FETE DE PAQUES Paroisse Cathédrale Saint Paul du Plateau Abidjan, dimanche 1er Avril 2018

    HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA FETE DE PAQUES...

  • MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ  ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA MESSE CHRISMALE Cathédrale Saint Paul du Plateau Abidjan Mardi 27 mars 2018

    MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA MESSE CHRISMALE...

  • Messe à Sainte-Marthe: dans les moments de désert, toujours regarder le crucifix

    Messe à Sainte-Marthe: dans les moments de désert, toujours regarder le crucifix

  • MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWA  ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DU 2ème PELERINAGE DIOCESAIN DES JEUNES Dimanche 4 mars 2018  Stade Félix HOUPHOUET BOIGNY

    MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWA ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DU 2ème PELERINAGE...

HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA FETE DE PAQUES Paroisse Cathédrale Saint Paul du Plateau Abidjan, dimanche 1er Avril 2018

Révérends Pères,
Révérendes sœurs,
Chers frères,
Chères sœurs,

Le vendredi dernier, sur la croix, à Golgotha, alors que le Christ mourrait sur la croix, le monde entier s’enfonçait profondément dans la nuit la plus terrible de son histoire : ce monde et avec lui les forces des ténèbres avaient semblé, le temps d’un moment, avoir eu raison du Fils de Dieu, le Sauveur qui nous avait été donné, l’Emmanuel, Dieu-avec-nous ! Mais, il y’a deux sortes de nuits : celle de Judas, qui éloigne complètement de celui qu’on n’a pas compris au point d’aller se joindre à ses ennemis les plus mortels, pour ensuite agir activement avec eux ! Et à côté de cette nuit, celle de Pierre qui permet encore de suivre de loin, mais de suivre tout de même, celui qu’on a abandonné.

MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA MESSE CHRISMALE Cathédrale Saint Paul du Plateau Abidjan Mardi 27 mars 2018

‘‘Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier né d’entre les morts, le souverain des rois de la terre.’’

Excellence Monseigneur Joseph SPITERI Nonce Apostolique,

Chers confrères dans le sacerdoce,

Révérends frères, révérendes sœurs,

Chers frères et sœurs,

Ces mots que vous venez d’entendre et que j’emprunte volontiers à la deuxième lecture de ce jour, c’est la prière que je forme pour chacun de vous tous ici présents : prêtres, religieux et religieuses, fidèles laïcs du Christ. Puisque la paix est le préalable à tout développement, à tout épanouissement, je prie pour que le Christ qui est mort pour le salut du genre humain, vous apporte une paix profonde et que sa grâce ne cesse jamais de vous accompagner sur les chemins de vos vies.

Messe à Sainte-Marthe: dans les moments de désert, toujours regarder le crucifix

Lors de l’homélie de la messe matinale à la Maison Sainte-Marthe, ce mardi 20 mars 2018, François a exhorté à regarder le crucifix, spécialement dans les moments difficiles de la vie, et à ne pas s’envenimer l’âme en parlant mal de Dieu.
 

Debora Donnini- Cité du Vatican

Regarder le crucifix dans les moments difficiles, quand on a le cœur déprimé et que l’on se fatigue du voyage de la vie : c’est l’invitation que le Pape a adressé ce matin dans l’homélie de la messe à Sainte-Marthe. François a basé sa réflexion sur la Première Lecture du jour, tirée du livre des Nombres, dans laquelle est rappelée la désolation vécue par le peuple d’Israël dans le désert, et l’épisode des serpents. Le peuple avait eu faim et Dieu avait répondu avec la manne, il avait eu soif et Dieu lui avait donné l’eau. Ensuite, à l’approche de la terre promise, certains d’entre eux avaient manifesté du scepticisme parce que les explorateurs envoyés par Moïse avaient dit qu’elle était riche de fruit et d’animaux, mais habitée par un peuple grand et fier, bien armée : ils avaient peur d’être tués. Et donc, ils exprimaient les raisons du péril d’y aller. «Ils regardaient leur propre force et ils avaient oublié la force du Seigneur qui les avait libérés de l’esclavage depuis 400 ans», a noté le Pape.

MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWA ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DU 2ème PELERINAGE DIOCESAIN DES JEUNES Dimanche 4 mars 2018 Stade Félix HOUPHOUET BOIGNY

Chers fils et chères filles

Chers amis jeunes,

Le dimanche 22 mars 2015, à l’occasion du premier pèlerinage diocésain des jeunes d’Abidjan, vous m’avez fait la démonstration, par votre mobilisation exceptionnelle, de ce que vous êtes capables de réaliser au nom de votre foi au Christ. En effet, qui aurait parié que l’aventure de ce premier pèlerinage diocésain aurait connu un tel engouement ? Alors que certains étaient sceptiques, comme un seul homme, à l’appel du Seigneur, vous vous êtes retrouvés nombreux à la cathédrale Saint Paul du Plateau. Ce jour-là, les quelques vingt mille jeunes que vous étiez ont réussi à faire de moi un père de famille heureux, un pasteur comblé et fier de sa jeunesse ! Amis jeunes, vous êtes FORMIDABLES !

HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DU CENTENAIRE DE LA FONDATION DE L’INSTITUT DES SŒURS SERVANTES REPARATRICES DU SACRE CŒUR DE JESUS

Lectures : He 2, 14-18/ Lc 2, 22-40
Paroisse Notre Dame de l’Espérance Génie 2000
Abidjan le 2 février 2018

‘‘Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples: lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d’Israël ton peuple.’’

Révérends Pères,
Révérendes sœurs,
Chers invités,
Chers frères et sœurs en Christ,

Les paroles que nous venons d’entendre ne sont pas seulement celles d’un vieil homme rassasié de jours mais bien celle d’un homme à qui promesse avait été faite ‘‘qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Messie du Seigneur.’’ En s’exprimant de la sorte, Syméon nous invite à comprendre que le Christ est d’une part, porteur du Salut promis à notre humanité, d’autre part la Lumière qui éclaire les nations et enfin, la gloire non seulement d’Israël, mais aussi celle de tout homme, de tout l’homme.