BJ Wonderful Blinds - модуль joomla Новости

A la Une

  • HOMELIE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DU CENTENAIRE DE LA...

  • COMMUNIQUE FINAL DE LA 108ème ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DE LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DE CÔTE...

  • MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ  ARCHEVEQUE D’ABIDJAN  A L’OCCASION DE LA CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE MONDIALE DU MIGRANT ET DU REFUGIE

    MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA CÉLÉBRATION DE LA...

  • MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN  A L’OCCASION DE LA CÉLÉBRATION DE LA  51ème JOURNÉE MONDIALE DE LA PAIX

    MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVEQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA CÉLÉBRATION DE LA ...

Angélus : « Nous sommes tous des semeurs de la parole de Dieu »

2014-07-13 Radio Vatican

(RV) La parabole du semeur « parle aujourd'hui à chacun, comme à ceux qui écoutaient Jésus il y a deux mille ans » : selon le Pape, l'Evangile de ce dimanche est toujours d'actualité et nous rappelle que « nous sommes tous des semeurs ».


Le Pape a d'abord expliqué la parabole du semeur comme Jésus l'a fait devant ses disciples : « le vrai personnage de cette parabole est la graine elle-même ». Celle qui tombe le long de la route représente « ceux qui écoutent le règne de Dieu mais ne l'accueillent pas ». Le grain tombé dans les pierres fait référence aux personnes « qui écoutent la parole de Dieu et l'accueillent tout de suite, mais de façon superficielle, car ils n'ont pas de racine et sont inconstants ». Les ronces sont une comparaison pour évoquer ceux « qui écoutent la parole mais, à cause des préoccupations mondaines et des séductions de la richesse, cette parole se retrouve étouffée ».
L'important est ce que l'on sème
En revanche, le seul terrain où la graine germe et donne des fruits est celui des gens qui « écoutent la parole, l'accueillent, en prennent soin et la comprennent ». La Vierge Marie est « le modèle parfait » de cette terre fertile selon François.
En s'adressant directement aux fidèles, le Pape a conseillé à chacun de se demander dans quelles dispositions nous accueillons la parole de Dieu : « Comment est notre cœur ? [...] Quel type de graine sort de notre cœur et de notre bouche ? Nos paroles peuvent faire tant de bien et tant de mal. Elles peuvent guérir et peuvent blesser. Elles peuvent encourager ou déprimer. Souvenez-vous que ce qui compte n'est pas ce qui entre, mais ce qui sort de la bouche et du cœur » a-t-il conclu.